Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

AMONG DEAD DOGS
"Among dead dogs"
2015
(Autoproduction)


Discographie

Among dead dogs (2015)


AMONG DEAD DOGS est un groupe originaire de Toulon dans le Var, ville où mouille le porte avion Charles de Gaulle, mais également notre trio (devenu quatuor depuis l'enregistrement de l'album), plus ancré bateau pirate fantôme infesté de zombies décharnés, du moins c'est ce que leur musique m'inspire.

Le groupe existe depuis une dizaine d'années et fait son petit bonhomme de chemin en écumant inlassablement les petites salles de la région.

Ce disque autoproduit a été enregistré à l'Electric studio de Salernes dans le Var et à l'écoute, on ne peut que saluer le travail sonore effectué sur cet album.

Les morceaux ont été enregistrés live afin de rester fidèle au son de leurs prestations scéniques. Pour ma part j'ai eu la chance de les découvrir en première partie de Nashville Pussy en 2016 et suis rentré du coup avec le vinyle sous un bras et une bière sous l'autre (pour garder l'équilibre, mais vous aviez compris).

L'album est composé de neuf titres tous assez lents et lourds à souhait très typés Stoner, Sludge... certains y trouvent également des influences grunge... bref un bon melting-pot de sauvagerie plombée en fusion permanente.

La voix du chanteur est affûtée comme une lame de rasoir légèrement usée, et le son de la gratte est saturé à souhaits. D'ailleurs si l'on tend l'oreille, on peut entendre la complainte de l'ampli supplier de le débrancher au plus vite.

La basse est claquante et métallique, tendue comme un câble sous marin prêt à céder. Quant à la batterie, elle cogne façon pas de mammouth en fin de vie.

L'album est on ne peut plus homogène, très bien produit et aucun morceau n'est faible ou même moyen.

On sent que ces titres sont mûris depuis quelques années et ont été parfaitement travaillés en live avant de finir sur cette galette.

Après, si je dois avoir une préférence ce sera pour les deux premiers morceaux "Brother goat" et "Them guts are so sick", deux compos inquiétantes et pesantes mais malgré tout mélodiques qui me font penser à du UNCLE ACID AND THE THE DEADBEATS, ce qui n est pas une moindre référence.

Dans tous les cas j'espère que cette chronique vous donnera envie d'en connaitre un peu plus sur ce groupe. N'hésitez pas à vous déplacer s'ils passent en live près de chez vous, vous vivrez une expérience envoûtante et hypnotique.

Chronique par Eric Fleurisson
Janvier 2017


01 - Brother goat
02 - Them guts are so sick
03 - Golden coming
04 - Of wine and men
05 - Womb dead
06 - To drain the seed
07 - Desperation reward
08 - Nemeshtaed
09 - Yeah, so long

Musiciens : ---



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés