Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

BACCHUS
"Hot lady"
1985
(FLVM)


Discographie

Hot lady (SP 1985)


Si BACCHUS est connu pour être le dieu romain de la vigne et du vin, c’est aussi le patronyme d’un combo originaire du Cher, qui sort en 1985 son premier 45 tours.

Une première parution enregistrée et mixée en mai de la même année au centre régional de la chanson de Bourges, par un certain Mick Martin assisté de Norbert Wiessbert.

BACCHUS se présente sous la forme d’un quatuor constitué de Eric Papillon au chant, de Philippe Beaulieu à la guitare, de Bernard Lebrun à la batterie et de Thierry Lefort à la basse.

S’il n’est pas crédité en tant que membre du groupe, il semble néanmoins important de citer Michel Dorsemaine, qui est le contact (manager ?) mentionné au verso de la pochette mais aussi et surtout, l’unique compositeur crédité pour les deux titres présents sur le disque.

En face A, "Hot lady" débute par un plan de batterie qui débouche sur un riff bien appuyé, magistralement soutenu par une section rythmique carrée.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on entend parfaitement le bourdonnement de la basse de Thierry et que celle-ci, associée à la frappe sèche de Bernard, donne une assise très solide et particulièrement Heavy à la composition.

Avec une telle assise, c’est un pur régal pour Philippe aux guitares, qui a tout loisir de dégainer un magnifique solo "Van Halenien", gavé de tapping et de legato, qui démontre toute sa finesse technique ainsi qu’un sens de la mélodie aiguisé.

Et puisque l’on cause mélodie, il convient de citer l’excellent travail d’Eric derrière le micro, dont le timbre de voix très agréable fait son effet, notamment sur le refrain certes simpliste, mais d’une efficacité redoutable.

Ainsi, cette "chaudasse" à l’anglaise a le don de réchauffer nos cœurs de metalleux fans des 80’s (un peu comme les musiciens sur la pochette) et nous n’avons qu’une envie, c’est de retourner la donzelle… euh pardon ! Je voulais dire la rondelle, afin de découvrir la face B en espérant qu’elle soit tout aussi agréable.

Et "Going to hell" ne nous déçoit pas avec son Hard Rock ultra efficace, agrémenté d’un refrain là encore simple, mais qui s’inscrit avec une insolente facilité dans un coin de votre tête pour ne plus en ressortir.

On reprend exactement les mêmes ingrédients qu’en face A : basse appuyée, batterie bien au fond du temps, joli timbre de voix, riff efficace et des parties solo inspirées (superbes guitares harmonisées !).

Vous l’aurez compris, j’adore ce 45 tours et force est de constater que ces berruyers possédaient un sacré potentiel, qui aurait largement mérité mieux que la parution de ce seul et unique 45 tours tant la qualité est ici présente.

Malheureusement, et comme souvent dans ces années, BACCHUS n’a pas percé et nous devons donc nous contenter aujourd’hui de ces deux titres qui, et c’est heureux, restent plutôt accessibles sur les sites d’occasions en ligne.

Fans de Hard Rock français des années 80, je ne peux donc que vous exhorter à investir quelques euros dans cette galette, que vous vous devez de posséder dans votre collection.

Et pour ceux qui hésiteraient encore, ou pour les moins fortunés, allez donc jeter une oreille chez le géant américain (un comble !) de la vidéo en ligne, vous ne devriez pas être déçus.

A bon entendeur !

Chronique par Lolo36
Novembre 2019


01 - Hot lady
02 - Going to hell

Musiciens : Eric Papillon (Chant), Philippe Beaulieu (Guitare), Thierry Lefort (Basse), Bernard Lebrun (Batterie)



Vous avez des infos sur ce groupe ? Bio, photos ou autre ? Vous avez fait partie du combo (Ou pas) ?
N'hésitez pas ! Contactez-nous ICI pour faire une page de l'histoire détaillée du groupe, de sa création à sa séparation et le faire figurer dans la rubrique Biographies de groupes ICI !


Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés