Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

CHRISTOPHE MARQUILLY
"Absurde"
2013
(Autoproduction)


Discographie

C'est pas facile (CD 1995)
Ne me retiens pas (MCD 2007)
Rien n'est joué (CD 2009)
Cocaïne / Suzie (MCD 2011)
Absurde (2013)


On ne présente plus Christophe Marquilly, excellent guitariste et leader de STOCKS. C'est avec ces derniers qu'ils se fait un nom, surgissant de la banlieue Lilloise dans les années 80, avec la sortie d'un premier album enregistré en live... une première dans le monde du Rock Français.

Christophe forme son premier groupe à l'âge de 15 ans, sous le nom de SURFACE, qui lui permet de faire ses premières armes. Influencé par le Rock Seventies de Creedence à Rory Gallagher, de Purple à Sabbath, c'est plus du côté du Blues Rock et de ses idoles ZZ Top qu'il puisera pour créer son univers.

Véritable auteur compositeur, c'est tout naturellement qu'il se mettra au chant et qu'il privilégiera la formule trio. Formule gagnante avec STOCKS, qu'il décide néanmoins de saborder après deux albums, deux tournées aux Etats-Unis et un dernier 45 tours "Tellement seul" et surtout la préparation d'un troisième album.

Le Nordiste vit alors d'autres expériences, délaissant même la musique quelques années. Il reforme STOCKS au début des années 2000 et publie l'album "Trois" en 2002 avant de faire la tournée des stades en premières partie de Johnny Hallyday l'année suivante. Le trio tirera définitivement (?) sa révérence après un mémorable concert "anniversaire" à Lille en présence d'anciens musiciens de la formation et d'invités surprise. Un concert est annoncé pour le Paris Metal France Festival IV de janvier 2010 qui n'aura jamais lieu...

Alors que ses compagnons de route de STOCKS ont pris une autre route (Arnaud Delebarre continue dans la musique mais côté coulisse puisqu'il est directeur du Zénith de Lille et de l'Olympia, Bobby Luccini a ouvert une guinguette dans les Flandres en 2012), Christophe remonte sur scène sous le nom de MARQUY et enregistre un album "C'est pas facile". Entouré de nouveaux musiciens mais toujours fidèle à la formule trio, il sort son cinquième album sous son nom en 2009 "Rien n'est joué" qui sera réédité en 2011 avec la version française autorisée par J.J. Cale de "Cocaïne".

Dernier épisode en date, Christophe enregistre, mixe, masterise et réalise un nouveau disque avec Jérémy Darme au studio "Oh!" dans la métropole Lilloise en février 2013. Notre auteur-compositeur s'occupe quasiment de tout : chants, guitares, dobro, harmonica, voix et basse sur trois chansons, faisant appel à Franck Marco pour la batterie et Anthony la Rosa à la basse, Max Catteloin jouant de la batterie sur "Ton souffle" et "Virtuel des écrans".

L'album s'appelle "Absurde" et sort en mai 2013 en totale autoproduction. il est disponible sur le site indiqué en haut de cette page. Après avoir puisé dans des ambiances musicales Folk-Rock avec son précédent album, Christophe revient ici "aux sources". Celles du Blues Rock avec ses rythmiques binaires et ses envolées de soli guitaristiques.

Les fans de STOCKS devraient apprécier cet album qui se présente plus comme un album à la Paul Personne. Les choses commencent d'ailleurs de la plus belle des manières avec "Absurde" qui ouvre les hostilités. Le ton est sombre et les guitares lourdes, résolument Hard-Rock. On retrouve avec plaisir le timbre très reconnaissable de Christophe et surtout le chant de sa guitare qui se fait enchanteresse.

Avec "J'attends" on se retrouve dans l'univers stockien avec un refrain fédérateur : "et je marche à l'instinct, je grave mes instants. Je n'y vois plus rien, j'entends...". Il devrait en faire un futur hit à la façon d'un "Suzie", "Elle me voit pas" ou encore "Ça m'fait tout drôle" et "Stetson blues" que nous retrouvons sur ce nouvel album en studio alors que nous les avions découverts en 1982 en version live sur l'album "Enregistré en public". Et cela fait toujours plaisir de réécouter ces deux tubes réenregistrés avec un nouveau son. La magie est toujours intacte, même si l'impact est moins porteur que la version "live".

Christophe a eu la riche idée d'inclure les paroles des textes dans le livret du CD, même si pour être franc je n'en ai point eu besoin et connaissais par cœur les paroles à force de les avoir écoutées et chantées. Les textes de Christophe sont forts. Pas forcément noirs. Il y décrit ce qu'il ressent par rapport à l'époque dans laquelle on vit. La rythmique basse /batterie, soit Anthony la Rosa/Franck Marco se révèle irréprochable et efficace.

"L'empire du "je"" nous explose à la face avec ses parties d'harmonica et son Rock Boogie du meilleur aloi. Après quatre titres des plus efficaces, Christophe nous propose des chansons moins Rock, mais résolument Blues : le très beau "Là-bas" où la guitare et l'harmonica se répondent tout en mélodies.

"Jérémiah" est un hommage au film de Sidney Pollack "Jérémiah Johnson" avec Robert Redford... Même si c'est beau, c'est moins mon registre... même si j'ai adoré le film. On durcit de nouveau la guitare avec "J'avais tant" qui nous redonnera le sourire, notre pied marquant le tempo et la nuque dodelinant suivant le rythme.

S'en suivent deux très belles chansons. Penchez-vous sur les paroles avec "Tu le sais" et "Ton souffle". Même si l'on est loin du Rock, la beauté des textes et la fluidité de la guitare nous font passer cela comme un bon moment !!!

"Virtuel des écrans" durcit le ton dans un registre que l'on reconnait d'entrée, l'harmonica nous faisant des clins d'œil. Après un "Stetson blues" revitalisé, Christophe conclut son nouvel album avec un petit instrumental "Andalusia dream" où il nous démontre encore une fois, pour ceux qui ne s'en étaient pas encore aperçus, qu'il est un excellent guitariste.

Avec "Absurde", Christophe Marquilly propose un album que les fans de STOCKS devraient apprécier, même s'ils feront l'impasse sur quelques chansons plus "posées". En tous cas ce disque regorge de pépites qu'il serait dommage de ne pas découvrir. Alors n'écoutez pas les réfractaires et courez vous procurer ce disque, car passer à côté serait "Absurde" !!!!

Chronique par Dom Baillon
Octobre 2013


01 - Absurde (5'09)
02 - J'attends (5'07)
03 - L'empire du "je" (4'04)
04 - Ca me fait tout drôle (3'37)
05 - Là-bas (4'06)
06 - Jeremiah (3'30)
07 - J'avais tant (4'02)
08 - Tu le sais (3'10)
09 - Ton souffle (4'33)
10 - Virtuel des écrans (4'44)
11 - Stetson Blues (4'05)
12 - Andalusia dream (3'35)

Musiciens : Christophe Marquilly (Chant, Guitare, Dobro, Harmonica, Basse), Anthony La Rosa (Basse), Franck Marco (Batterie), Max Catteloin (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés