Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

CRANKS
"Feel the power"
2016
(Autoproduction)


Discographie

Live (2015)
Feel the power (2016)


Les Landes. Ses célèbres échassiers, ses forêts de pins,  ses superbes plages, ses courses Landaises festives, ses fêtes annuelles, son bon-vivre, sa gastronomie... autant de richesses culturelles, historiques et touristiques...

Il faudra dorénavant citer CRANKS, également originaire des Landes. De Magescq plus précisément, et qui a sorti un MCD enregistré live en 2015 pour se faire plus connaitre. Il fallait oser pour un premier opus, le live étant souvent moins polis, moins travaillé et plus direct. Seul STOCKS avait osé cette entreprise... mais c'était au siècle dernier !

CRANKS reviennent donc en 2016 avec "Feel the power", un album contenant 9 compositions originales et cette fois-ci enregistré en studio. Arpèges, harmonies, doubles guitares, mélodies agréables et énergie communicative : voilà ici le menu de cet album que nous proposent les Landais.

Dès "Kicking", enchaîné par l'excellent "Back to reality" on n'est pas déçus, avec un pur Heavy Metal légèrement influencé 80's, mais également avec un aspect actuel. Les musiciens sont techniquement affutés et tiennent largement la route, nous égrainant leurs soli au travers de morceaux inspirés et fougueux.

Certes, CRANKS est indéniablement inspiré par la vierge de fer, comme ces guitares sur "Prisoner of your mind" ou "Back to reality" par exemple, mais ils tendent à s'en écarter, comme sur "How it feels like" qui possède un refrain presque Hard US, dû principalement aux chœurs burnés des autres musiciens. On pense également aux compos les plus pêchues de groupes comme Pretty Maids ou même aux anglais de Saxon.

Kelly Cuperlier au chant est exceptionnel, avec une grande étendue vocale. Il peut pousser des notes aiguës assez surprenantes ("Feel the power", "Promised land"). Son timbre vocal est puissant et énergique. dans les tons médium clairs, il colle parfaitement au style purement Heavy Metal pratiqué par CRANKS. Dommage qu'il annonce vouloir quitter la bande. Son remplacement risque d'être difficile...

Les guitares sont toujours aussi inspirées, avec de belles parties harmonieuses au possible. Percutantes, vives, mélodiques, inspirées. Voilà du bel ouvrage et cela, sur chaque morceau. Les frangins Mathieu et Lucas Daugareil sont excellents. Ecoutez donc ce riff et cette longue partie musicale sur "Storm warning". Un pur régal !

Les rythmes sont souvent plutôt rapides ("Pain" au refrain guerrier et prenant) ou en mid-tempo. Le Heavy Metal "Prisoner of your mind", le plus Heavy Rock "Dirty little lady" ou "Back to reality" le dernier morceau de l'opus finissent de nous convaincre.

Neuf titres pour neuf réussites. Aucun titre n'est à jeter. Jamais de soufflet de l'énergie ne retombe durant toute l'écoute. Aucune lassitude ne se fait ressentir et le plaisir est toujours là, même après de nombreuses écoutes.

Bien jouer, proposer de beaux soli avec une voix excellente et une section rythmique impeccable, c'est déjà compliqué, mais quand en plus les compos sont inspirées, aux structures parfaites s'enchainant sans heurts, avec de grands refrains prenants, comme c'est le cas à chaque fois avec CRANKS, on peut dire que le grand groupe à venir que l'on évoquait avec le précédent "Live" se confirme.

CRANKS propose avec ce "Feel the power" tout simplement l'un des meilleurs albums de Heavy Metal français de l'année. Pour tous les fans du genre. Jetez-vous dessus, il est assuré que vou ne le regretterez pas...

Chronique par Duby
Janvier 2017


01 - Kicking (5:30)
02 - Feel the power (3:53)
03 - How it feels like (3:45)
04 - Promised land (3:43)
05 - Storm warning (4:37)
06 - Pain (4:09)
07 - Prisoner of your mind (4:35)
08 - Dirty little Lady (3:39)
09 - Back to reality (4:09)

Musiciens : Kelly Cuperlier (Chant), Mathieu Daugareil (Guitare), Lucas Daugareil (Guitare), Gilenn Daubriac (Basse), Hugues Pettes (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés