Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

DEBACKLINER
"Debackliner"
2016
(Pitch Black Records)


Discographie

Debackliner (2016)


C'est en 2006 à Marseille que le groupe THE OMEGA fait ses premières armes. Fort de plusieurs changements de personnel, le combo entre en studio en 2014, en vue d'y enregistrer son premier album.

Son chanteur ayant décidé de quitter l'aventure, c'est Bob Saliba qui le remplacera pour assurer les parties vocales. Avec un nouveau nom, DEBACKLINER est alors composé de Bob Saliba (Chant), Rémi Caleca (Guitare solo), Eric Luvera (Guitare rythmique), Thomas Pognante (Basse) et Serge Servise (Batterie).

Cet album éponyme est enregistré, mixé et masterisé par Thomas Tiberi au "
Freaky Dog Studio", avant de sortir en 2016.

Dès le premier riff de guitare sur "Pandora", on sent que la bande n'est pas là pour rigoler. Les riffs sont incisifs, les soli aboutis et le rythme rapide procure cette sensation de puissance Heavy indéniable. Nous sommes ici dans le haut du panier du style.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Bob apporte un plus certain au groupe avec sa voix claire et puissante. Il la module de belle manière, n'hésitant pas à monter dans de magnifiques aigües. Ce choix de chanteur apporte également un aspect plus Heavy au gang, délaissant quelque peu son côté plus extrême, ce qui est à mon sens une totale réussite.

Quelques réminiscences de cet aspect plus extrême se font ressentir de temps en temps avec ces voix plus rugueuses et caverneuses Death ou Growl comme sur "Rise of an angel", mais cela est tellement bien apposé, que ça passe crème et ne devrait même pas déranger les personnes réfractaires à ce type de chant. Tout est noyé dans un Heavy impeccable, et je dirais même que cette rivalité de chant est plutôt un bienfait et apporte de la variété.

On sent bien que les gars ont du niveau tant tout est parfait. Que ce soit au niveau d'interprétation, de maitrise des instruments ou du travail de composition. Les guitares épiques sont toujours bienvenues et travaillées, comme sur ce "Children of the night" Heavy magnifique aux redondances épiques bien agréables. Sans oublier son refrain repris en chœur et mélodique à souhaits.

Comment passer sous silence ce "Werewolf" dantesque et speed ! Pour moi le morceau de bravoure de l'opus très Helloweenien. Le refrain guerrier repris en chœurs de façon chant extrême par les autres zicos apporte une énergie encore plus présente. Excellent !

On l'a déjà dit, l'aspect principal des compos est axé vers un Heavy Metal de grande facture, agrémenté par des mélodies envoutantes et énergiques, un soupçon extrême très léger et une dextérité d'interprétation extra. "Erase the hordes" abonde dans ce sens et ne déroge pas à nous proposer encore un excellent titre, appuyé par une rythmique bien assise.

Les rythmes sont souvent appuyés et les mélodies limpides et inspirées déroulent sur le tapis de velours musical.  "Mr. Jack", le Helloweenien "The omega" ou le Heavy "Jolly Roger" continuent ainsi sur une musicalité exceptionnelle, avant de finir ce grand album sur un "Circle" au chant plus extrême variant avec la douceur du second chant. Ce contraste de puissance dévastatrice et de puissance mélodique est une réussite.

Rien à dire de plus. Un grand album abouti de Heavy Metal. A posséder. Point barre.

Chronique par Duby
Janvier 2021


01 - Pandora (6:48)
02 - Rise of angel (5:43)
03 - Children of the night (5:47)
04 - Werewolf (3:25)
05 - Erase the hordes (5:08)
06 - Mr. Jack (3:35)
07 - The omega (7:11)
08 - Jolly Roger (8:36)
09 - Circle (5:40)

Musiciens : Bob Saliba (Chant), Rémi Caleca (Guitare solo), Eric Luvera (Guitare rythmique), Thomas Pognante (Basse), Serge Servise (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés