Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

DEFIBRILLATORS
"Sin, degradation, vice, insanity, debauchery"
2015
(Stoofophone Records)


Discographie

Sin, degradation, vice, insanity, debauchery (2015)
Electric fist (2017)


Fondé en Mai 2009, ce n'est qu'en 2015 que DEFIBRILLATORS nous présentent leur premier méfait discographique.

Il est enregistré au Big Balls Studio en 2014 dans des conditions live. Il s'agit d'un MCD de quatre titres nommé "Sin, degradation, vice, insanity, debauchery"... Tout un programme !

La pochette représente un furieux barbu aux prises avec un défibrillateur derrière les esgourdes. Ca doit pulser ça ! L'objet sort sur le label Stoofophone Records, avec une promotion de la structure Ellie Promotion.

Alors, est-ce que ces DEFIBRILLATORS vont nous toucher au cœur ? On découvre la bête avec "Red eyes fish". Très énergique, au tempo rapide, avec des guitares bien présentes. Bien grasses. Saturées. Et la section rythmique est également bien en place. De quoi assoir tout cela sur une structure solide.

Musicalement, nous ne sommes pas loin d'un Deep Purple dans ses titres les plus hargneux, à l'image d'un "Space truckin'". Mais bien plus que cela, c'est le côté Rock burné et sauvage qui s'impose ici.

Mr Newton T Bag au chant est très bon. Hargneux mais pourtant bien compréhensif. Il semble que le bonhomme vive les compos au plus profond de ses entrailles.

"Spend my money" continue sur des vocaux toujours aussi agressifs. Le rythme est plus médium et la compo sonne plus Seventies. C'est d'ailleurs l'un des aspects récurrents des DEFIBRILLATORS. Les membres ne cachent pas être fans des années 60 et 70, que l'on retrouve invariablement dans leurs compos.

D'ailleurs, selon la bio officielle de la bande, le guitariste du groupe mythique MC5 ne s’y est pas trompé, félicitant le groupe : "
You guys have the real Rock n’ Roll spirit… you’re scary and dangerous…".

Une sorte de mélange de Iggy Pop, Stooges, The Hellacopters... La musique me fait également penser par bien des égards au groupe français des eighties maintenant disparu : SOGGY. La fougue et l'énergie sont les mêmes ! Les conditions d'enregistrement live y sont surement pour quelque chose !

On continue avec "Riff for glory", qui possède un refrain simple mais efficace, braillé à tous vas. Sans oublier un solo aux grattes très AC/DC des débuts. Encore une compo diablement efficace et énergique. Un peu comme si les Australiens de Angel City se faisaient plus énergiques...

Puis la galette se termine sur un "Hymno de la mujer" rapide à souhaits, mais au rythme entrecoupé et varié. Encore une fois le chant est vraiment habité.

Pour conclure, THE DEFIBRILLATORS est un groupe de Dirty Hard Rock'n'Roll efficace et sauvage, qui doit certainement tout déchirer sur scène. A surveiller, et à écouter sur CD en attendant. Une belle surprise et une belle découverte.

Chronique par Duby
Décembre 2015


01 - Red eyes fish (3:24)
02 - Spend my money (3:05)
03 - Riff for glory (3:28)
04 - Hymno de la mujer (4:20)

Musiciens : Mr Newton T Bag (Chant), Didi Dragster (Guitar), Stoof (Guitare), Fra6 Dewald (Basse), Svn Svindal (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés