Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

EXTRAVASION
"Origins of magma"
2017
(Autoproduction)


Discographie

Origins of magma (2017)


Attention dans les chaumières ! EXTRAVASION, groupe de pur Thrash Metal fondé en 2013 du côté de Paris, sort de l'ombre pour nous envoyer à la face en mars 2017 son premier opus "Origins of magma", édité sous forme de Digipack et en autoproduction.

Et d'entrée de jeu, on est plongés dans le bain, avec un "Flames of industry" impitoyable qui nous terrasse par sa hargne et sa fougue, dans un Thrash dévastateur où les mélodies ne sont pas oubliées. Baptiste Pernette est très efficace, proposant un solo de guitare maitrisé et travaillé. Les riffs sont incisifs et Emil sir Grand-Duc au chant peut s'en donner à cœur joie de sa voix gueulée purement Thrash. Fans de Slayer, vous allez pouvoir pavaner !

C'est en un quasi instrumental très Heavy Metal aux guitares classieuses qui démarre "Origins of magma". Le chant de Emil se plaque dessus, ne faisant pas oublier qu'EXTRAVASION est avant tout un combo Thrash. Une compo alternant passages lents avec de plus rapides et d'autres plus Heavy. Ce dernier aspect est surtout mis en avant par les guitares, car le Thrash est maître !

La basse virevolte véritablement. Clément Berthou fournit un excellent travail que l'on peut déguster sur des titres tels "Origins of magma" ou "Circle of life". Le chant est sur ce titre plus guttural, apportant un indéniable aspect Death. Tout cela est très technique et murement réfléchi, pour un morceau lugubre pourtant marquant et attachant.

"Bankster" commence dans une ambiance façon piano-bar. Bavardages de fond de salle, piano jazzy et percussions qui vont avec, avant de laisser place à un riff Heavy Metal rugueux. Le chant Thrash y est excellent et le riff terriblement efficace. L'un de mes titres favoris qui affiche tout de même plus de 8 minutes au compteur, avec d'excellents passages Speed Metal.

Mais question durée, n'oublions pas "La nuit", qui fait 9 minutes et 38 secondes. Plutôt rare pour un groupe Thrash. Ce titre chanté en français, possède de nombreuses plages toutes plus différentes les unes que les autres, dans des ambiances et styles très variés. Nous y trouvons ainsi des passages aux percussions plutôt ethniques, des ambiances Jazzy, des incartades à la MISANTHROPE et des passages très techniques à la NIHILISM ou ATLANTIC CHRONICLES.

Par ses différents apartés variés ou passages ambiancés, EXTRAVASION réussi à éviter la linéarité bien souvent de mise avec certains groupes Thrash.

EXTRAVASION ne sombre pas dans une musique au bordel sans nom. Cette dernière est plutôt structurée et avec de bonnes idées. Les Thrasheux purs et durs vont y trouver leur bonheur, avec des influences telles Megadeth, Slayer, Venom, Unleashed, Kreator, Destruction et consorts...

Et pourtant quand on y pense, le groupe est tout jeune. A peine quatre ans au compteur et déjà une belle maturité dès le premier album ! Ca promet pour l'avenir !

Chronique par Duby
Avril 2017


01 - Castle (0:35)
02 - Flames of industry (3:30)
03 - Origins of Magma (5:47)
04 - Circle of life (3:50)
05 - Bankster (8:07)
06 - Consume (4:25)
07 - La nuit (9:38)
08 - Hidden track (1:48)

Musiciens : Emil sir Grand-Duc (Chant), Baptiste Pernette (Guitare lead), Clément Berthou (Basse), Guillaume Pepin (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés