Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

GRAND MEDIA BLACKOUT
"Grand Media Blackout"
2016
(Autoproduction)


Discographie

Limited debut tour edition (2016)
Grand Media Blackout (2016)


GRAND MEDIA BLACKOUT est formé en Septembre 2014 sous l'impulsion du guitariste Charly Fabert. Il s'entoure rapidement de musiciens compétants et talentueux pour finalement sévir sous forme de quatuor.

Réputés pour leurs carrières dans des univers musicaux différents, nous retrouvons ainsi Charlie Fabert (guitariste de Fred Chapellier, Paul Cox, Kate Cassidy, Janet Robin...), Gus Monsanto (ex-chanteur de Adagio, Revolution Renaissance...), Philippe Dandrimont (bassiste de Chris Bergson et du Charlie Fabert Trio depuis de nombreuses années) et Guillaume Pihet (ex-percussionniste de Aziz Sahmaoui & University of Gnawa).

Avouez tout de même qu'il y a du beau monde ! L'équipe sort tout d'abord un premier EP en début d'année 2016. Il est édité à seulement 150 exemplaires numérotés dont le stock est rapidement épuisé. L'album suit, avec une sortie officielle dans les bacs pour le 24 novembre 2016.

"You can't quit Rock'n'Roll" est choisi comme single. Il est utilisé pour le tournage d'un clip, dévoilé peu avant la sortie de l'opus. Il en résulte un titre plein de fun, énergique et pro de bout en bout, emprunt de riffs acerbes évoquant le Led Zeppelin de la bonne époque et plus particulièrement "Whole lotta love". Les éloges fusent sur le net.

GRAND MEDIA BLACKOUT se veut un représentant du grand retour du Classic Rock. A eux quatre, les membres du groupe ont parcouru les scènes de la planète entière, ont enregistré dans les studios les plus renommés et ont ouvert pour des légendes du rock comme Jimmy Page, Robert Plant, Ten Years After ou encore Glenn Hughes (Deep Purple, Black Country Communion) pour ne citer qu'eux.

Et ce professionnalisme ainsi que les noms suscités se ressentent et se retrouvent tout au long de l'écoute de l'album, même si certains titres sont plus décalés, comme ce "Downward slope", très ambiancé et limite AOR. Un style que l'on retrouve également sur "Faith" (Argh ! Cette guitare !) et parcimonieusement étalé de-ci de-là sur d'autres titres...

Le Blues est également représenté sur "Drugs & pills", bien que la compo continue et finisse un en Rock plus brut, avec notamment un orgue en fond, mais surtout une basse et guitare entêtantes en adéquation avec le titre de la compo.

"Time for revelation" est plutôt hypnotique. Gus Monsanto y fait un travail remarquable, posant sa voix sur une structure assez syncopée.

Les guitares sont explosives et font corps avec leur maitre. Charlie Fabert sait faire vibrer l'émotion de sa six cordes, comme sur "Never came back home", "Faith"... proposant des ces guitares plaintives superbes, tout comme sur le magnifique instrumental "The black flask (Part 1)" d'ailleurs... et bien d'autres...

Tous les rythmes sont majoritairement dans les médiums. "I'm back (Crawling up)" est le seul à proposer un tempo rapide, puis on termine sur "Holy grail", une ballade où la guitare encore une fois s'exprime pleinement. Une six corde à l'image de Gary Moore, qui aurait d'ailleurs pu jouer ce titre de toute beauté et émouvant à souhaits.

Et finalement au fil des écoutes, on attend l'étincelle, le brin de folie et ce feeling qui nous font implacablement frissonner. Certains titres y parviennent aisément : "You can't quit Rock'n'Roll", le Bluesy "Drugs and pills", "Black flask (Part 1 & 2)", "Never came back home" ou "I'm back (Crawling up)". Pour les autres, il est plus difficile de décoller en ce qui me concerne. Cela est d'autant plus dommage que les guitares sont majestueuses et inspirées. Bien des morceaux sont agréables, mais des passages plus cools, éthérés et presque atmosphériques font retomber le soufflet, mais ceci est une affaire de goûts me direz vous.

GRAND MEDIA BLACKOUT se veut la renaissance du Classic Rock. Certes, certains passages en sont représentatifs, mais pas seulement. Si vous aimez les guitares plaintives de la veine d'un Gary Moore, mais également les ambiances plus tamisées et raffinées avec de douces mélodies dans un style plus AOR... jetez une oreille sur ce GRAND MEDIA BLACKOUT.

Chronique par Duby
Décembre 2016


01 - You can't quit Rock n' Roll (4:21)
02 - Drugs and pills (5:37)
03 - Time for revelation (6:44)
04 - Faith (6:09)
05 - Never came back home (3:32)
06 - Downward slope (6:39)
07 - The black flask (Part 1) (2:07)
08 - The black flask (Part 2) (4:00)
09 - I'm back (Crawling up again) (3:46)
10 - Holy grail (6:49)

Musiciens : Charlie Fabert (Guitares), Gus Monsanto (Chant), Philippe Dandrimont (Basse), Guillaume Pihet (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés