Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

HAEREDIUM
"Aurora"
2014
(Autoproduction)


Discographie

Aurora (2014)


HAEREDIUM voit le jour sur les terres Alsaciennes durant le printemps 2009. Influencés par des groupes tels que Korpiklaani, Eluveitie ou Ensiferum, les cinq musiciens mettent en place un répertoire de compositions personnelles, se produisent en concerts et finissent par autoproduire leur premier album qui sort en octobre 2014.

Il se nomme "Aurora" et est enregistré au
Kid Studio. Le mixage et le mastering sont le travail des Hongrois du Denever Hangstudio. Et force est de souligner que les gars ont fait un travail superbe tant le son restitué est pur et rend honneur à chaque instrument, chacun étant à sa place sans pour autant écraser l'autre.

Les textes des chansons sont en majorité chantés en Anglais, mais on trouve également quelques compos dans la langue de Molière ("Terre brulée", "L'homme de la taverne"), et même en Allemand ("Vigrid") ! Contrairement à bien des formations Folk Metal, le timbre vocal de Sébastien est on ne peut plus clair. Une bonne chose pour ceux que les voix extrêmes et caverneuses rebuteraient. Et une opportunité avec HAEREDIUM de se plonger dans l'univers Folk Metal.

D'autant plus que les Alsaciens fournissent avec ce "Aurora" pléthore de morceaux qui sonnent d'ores et déjà comme des classiques du style. Rien que ça !

Et pourtant, l'introduction nous menant sur les chemins de "Aurora" peut prêter à confusion. Elle fait en effet plus penser aux ambiances western qu'aux tavernes enfumées. Il n'en demeure pas moins qu'elle est très agréable et aurait aisément pu trouver sa place dans un film du même genre. Ennio Morricone n'a qu'à bien se tenir !

Cette intro ouvre le pas vers un "Blood and wine" enivré. Rapide et énergique, il nous met tout de suite dans le bain, incluant des instrumentalisations de violon, accordéon et flûte en parfaite osmose avec le Metal. On est ici dans le festif pour un tout qui sonne parfaitement bien.

Que ce soit Violon, Accordéon, Flûte, Bouzouki... ou autres instruments traditionnels, ils sont toujours parfaitement intégrés et en harmonie avec les titres Metal et les guitares électriques.

"Terre brûlée" enchaine sur un riff de guitares à tomber. Le solo et le pont à la six cordes sont également de toute beauté. Ce titre, chanté en français et mélodieux à souhaits restera sans nuls doutes gravé dans vos méninges, bien que ne possédant pas de parties aux instruments traditionnels (à l'exception d'un petit break aux violons). De la saturation électrique pour un titre Metal à souhaits emprunt d'une mélodie excellente.

Introduit par un violon, le titre "Home again" est bien Heavy sur toute sa longueur, appuyé par un piano et un synthé agréables, donnant du relief au tout. Un break légèrement folk et quelques parties violon viennent appuyer le propos sur une mélodie enchanteresse.

HAEREDIUM parvient à se diversifier. Ainsi "Mirage" change de registre. Bien que restant dans le Metal, nous sommes ici dans une ambiance presque Polka, avec un piano sautillant et proposant ses notes intercalées aux guitares. Un titre banal enjolivé de fort belle manière par un piano qui transcende ce "Mirage". Sans oublier ce passage où un instrument type "xylophone" sort ses quelques notes, cette partie orchestrale de violons et cette partie presque "Country Metal". Superbe.

Avec un tel morceau, où les parties sont variées mais s'imbriquent parfaitement sans jamais aucun ennui, on se rend compte du travail fourni et du niveau des musiciens, aussi bien techniquement que du travail de construction des titres. Ils ont un sacré niveau les bougres ! D'ailleurs l'instrumental "Vojagokanto" le démontre, avec même un passage à l'Orgue Hammond.

Et cela continue comme ça jusqu'à la fin. Les titres s'enchainent et toujours le plaisir est là... L'hymne "Face your destiny", le rapide et heavy "Elixer", la reprise "Star of the county down" et "L'homme de la tavern" qui à lui seul vaut son pesant d'or en terme de mélodie et de tube Folk Metal.

Puis le dernier titre "Arcana" se présente déjà. Encore un bon Heavy où le piano est de la partie, et encore une fois les guitares doubles mélodieuses à souhaits. Rien n'est décidément à jeter sur cette galette...

Les compositions de HAEREDIUM sont entrainantes, mais surtout variées, abouties et inspirées. Dans une ambiance celtique traitant de mythologie Nordique et de références à la nature, vous vous surprendrez à taper du pied et secouer la tête sans jamais vous ennuyer.

Alors certes, les aficionados de groupes tels ELUVEITIE, NIGHTCREEPERS, CAVE GROWL... aux voix plus hargneuses, pourront trouver que HAEREDIUM manque de hargne, mais le public plus Heavy et adepte de voix claires et de groupes tels les parisiens de NIFLHEIM ou les gersois de BOISSON DIVINE, prendra surement son plaisir avec ce "Aurora". C'est mon cas en tout cas ! Un coup de cœur, tout simplement !

Chronique par Duby
Mai 2018


01 - Introduction (2:39)
02 - Blood and wine (4:22)
03 - Terre brûlée (6:19)
04 - Vigrid (3:51)
05 - Home again (5:16)
06 - Mirage (5:34)
07 - Vojagokanto (3:35)
08 - Face our destiny (4:00)
09 - Elixer (4:24)
10 - Star of the county down (2:24)
11 - L'homme de la taverne (3:44)
12 - Arcana (5:18)

Musiciens : Sébastien (Chant/Guitare), Quentin (Guitare), Alexia (Claviers/Flûte), Bastien (Basse), Nicolas (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés