Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

INSIDE
"Fool's dream"
1989
(Autoproduction)


Discographie

Cindery dust (1988)
Fool's dream (1989)
On stage tonight (1992)
Inside (1992)


Une fois n’est pas coutume, c’est aujourd’hui à une bonne vieille démo cassette (1989 si mes informations sont exactes) à laquelle nous allons nous intéresser.

"Fool’s dream" est en effet un enregistrement 4 titres du groupe INSIDE, un sextet à priori originaire de Seine Saint Denis puisque l’adresse pour contact laissée sur la pochette intérieure par Phil, un des deux guitaristes, est située à Le Raincy (93340).

Malgré son statut de démo il est intéressant de noter que l’enregistrement a été réalisé en studio sur un 24 pistes d’où une véritable qualité sonore pour un tel produit.

Le titletrack "Fool’s dream" ouvre le bal et il s’agit en fait d’une intro d’une minute et dix sept secondes intégralement jouée aux claviers.

Ce court instrumental très planant aux sonorités multiples peut rappeler le style électronique du maestro Jean-Michel Jarre et ses morceaux les plus atmosphériques.

Heureusement "Fool’s dream" n’est qu’une entrée en matière et dès le deuxième morceau "Burning for love" les choses sérieuses commencent.

Les guitares entrent en scène mais les claviers restent omniprésents pour une intro qui rappellera immanquablement le "Runaway" de Bon Jovi tant les similitudes sont (trop ?) évidentes avec le titre qui a révélé le Kid du New Jersey.

Néanmoins, les fans de Hard FM n’ont pu, à l’époque, qu’apprécier ce morceau qui concentre en son sein tous les éléments faisant le charme du style : claviers efficaces et incisifs, refrain ultra catchy et solo magnifique.

Le lead guitariste mérite d’ailleurs une citation pour sa capacité à mettre sa haute technicité (joli tapping !) au service de la mélodie.

"Forever", le troisième morceau poursuit dans cette veine Hard FM très 80’s mais me rappelle plus le savoir faire scandinave et plus particulièrement les danois de FATE à leurs débuts.

Là encore la mélodie est présente dès le début avec la guitare solo, puis les couplets sont chantés avec simplement le soutien de la section rythmique et des claviers tandis que les guitares n’entrent en jeu que sur les pré-refrains et les refrains.

Un artifice certes largement utilisé dans le genre mais toujours aussi efficace tandis que le refrain s’incruste très rapidement dans votre tête, preuve de la qualité de composition du sextet.

Le solo, alliance de technique et de mélodie est, cette fois encore, très réussi et il convient aussi de citer le joli travail d’arrangement réalisé par les dionysiens en particulier sur les chœurs où le chant féminin vient apporter une nouvelle couleur très agréable en fin de morceau.

"Wild girl", dernier morceau de la démo reste cohérent avec ses prédécesseurs dont il reprend les qualités avec évidemment un sens aiguisé de la mélodie et un refrain imparable où les chœurs en "
hohohoho" font immédiatement mouche.

Un ultime titre dans un style Hard FM au rythme élevé où les divers instrumentistes s’en donnent à cœur joie tandis que le chanteur se révèle tout bonnement excellent, à l’identique des deux titres précédents.

Vous l’aurez compris, les franciliens disposaient avec cette excellente démo au son assez remarquable, d’un bel outil de promotion et auraient clairement mérités qu’un label s’intéresse à eux.

Car INSIDE avait clairement beaucoup d’atouts dans sa manche avec des compositions efficaces, des instrumentistes d’excellents niveaux et un chanteur de qualité.

Malheureusement, au début des années 90, l’âge d’or du Hard FM touche à sa fin avec l’avènement du grunge et le groupe n’aura pas la chance de pouvoir diffuser sa musique plus largement en enregistrant un album.

Néanmoins, il semblerait que les franciliens aient enregistré trois autres démos et qu’ils disposaient donc d’une bonne vingtaine de titres.

Et si ces morceaux sont d’aussi bonne qualité sonore que ceux présents sur "Fool’s dream", j’ai envie de croire qu’un label puisse exhumer, dépoussiérer et compiler ces morceaux sur un joli support CD ou vinyle.  L’espoir fait vivre !

En attendant, vous pourrez écouter "Forever" si vous avez la chance de posséder la compilation anti-drogue "Just say no" (version française à ne pas confondre avec son homologue américaine) ou louer le bienfaiteur qui a mis sur youtube le titre "Burning for love".

Chronique par Lolo36
Avril 2018


01 - Fool's dream
02 - Burning love
03 - For ever...
04 - Wild girl

Musiciens : Lace (Chant), Paul (Guitare/Chant), Phil (Guitare), Val (Claviers), Fabrice (Basse/Chant), Franck (Batterie/Chant)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés