Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

MARCO BARTOLI'S SHIPS OF WONDER
"The road to forever"
2013
(Autoproduction)


Discographie

The road to forever (2013)


Comment faire lorsque l'on recherche des musiciens pour former un groupe ? Passer une petite annonce dans les revues et endroits spécialisés, ainsi que sur les sites dédiés aux styles souhaités sur internet, faire une démo pour montrer ce que l'on sait faire... ou procéder comme Marco Bartoli : faire un album pour montrer ce que l'on veut et ce dont on est capable !

Ce trentenaire né dans les années 80 en Corse est un véritable homme orchestre élevé dans la musique. A 5 ans il rentre à l'école nationale de musique d'Ajaccio où il commence son apprentissage. Quelques mois plus tard, il commence à frapper sur une batterie. C'est donc tout naturellement en tenant le rôle de batteur qu'il officie dans ses premiers groupes, prenant même le micro. Il se met ensuite à la guitare, s'adonnant à la composition. Le bac en poche, direction le sud de la France et début d'un cursus universitaire de musicologie !

Musicalement, son cœur se tourne vers le Hard-Rock et le Heavy-Metal. Après plusieurs années au sein de "covers bands", il forme CRYSTAL ROPE en 2008 avec des amis musiciens afin de jouer ses compositions en live.

Parallèlement, il obtient son master avec mention et part améliorer sa technique de guitare au MAI de Nancy en 2010. Puis il s'attelle à son premier album jusqu'en 2012, enregistrant lui-même chaque instrument.

"The road to forever" sort le 4 juillet 2013, sous le nom de Marco Bartoli's SHIP OF WONDER, contenant pas moins de 13 titres ! Marco nous propose ici un produit qu'il a bichonné, y mettant tout son cœur et tout son talent afin de dévoiler à la face du monde sa vision du Metal.

Le produit fini n'a rien à envier à ceux sortis sur un quelconque label. Une pochette sobre, un livret contenant les paroles des chansons, remerciements et autres renseignements sur l'enregistrement se trouvent sur la face intérieure de la "front cover". Laissons là l'esthétique pour nous consacrer sur le principal : la musique.

"Horses from Hell" ouvre les hostilités. Petite intro agrémentée de quelques sons divers, chevaux... avant de nous dévoiler un petit morceau néo-classique ou l'influence Malmstienne est flagrante. Sentiment qui ne nous quittera pas tout au long de cet album. A préciser que sans être époustouflant, le son est plutôt bon, même s'il aurait gagné avec une meilleure production. A préciser aussi que, même si Marco s'est occupé de tout l'enregistrement et du mixage, il a laissé le mastering aux soins d'Anthony Arconte d'Any Music Studio.

"The sun of Jerusalem" illumine vraiment le propos. On y découvre la voix de Marco, qui loin d'être sensationnelle se laisse écouter, même si un véritable chanteur aurait donné toute l'amplitude qu'aurait méritée cette chanson. N'oublions pas que c'est le but recherché outre le fait que Marco s'est fait plaisir, c'est bien la recherche de musiciens pour créer l'entité SHIP OF WONDER, que la sortie de ce disque. Le fait qu'il soit bien perçu et apprécié est un plus non négligeable !

Il faut dire que les treize titres ici présentés se laissent plutôt agréablement écoutés. Alternant morceaux chantés et petits instrumentaux sur lesquels Marco s'amuse à nous surprendre, en incluant de-ci de-là quelques ambiances bienvenues. Tout comme sur "Mystical madness", qui n'aurait pas déteint sur un album de Satriani ou Steve Vai, avec ces sons d'orgue et ces chœurs d'outre-tombe...

"Future night" commence comme une ballade avant de partir vers un côté néo-classique me faisant vivement penser au groupe Français ECLIPSE, qui avait sorti deux très bonnes démos au milieu des années 80. Un morceau des plus agréable.

Ambiances et son d'orgue ouvrent "S.P.Q.R.", un autre instrumental ponctué d'ambiances et de divers soli. Le seul maître à bord montre son savoir-faire de belle manière.

"War for love" sort un petit peu du lot dans un registre plus Hard Mélodique, du fait de l'apport de Jean-Daniel Pietri aux guitares, prouvant que les chansons proposées ici peuvent prendre un nouvel envol avec l'apport de musiciens.

Marco n'oublie pas la ballade avec "The road to forever", une chanson ou l'artiste met énormément de lui puisqu'il l'a écrite en mémoire d'un ami proche : Joachim. Malheureusement, cette chanson montre sa faiblesse vocale où du moins prouve que son timbre vocal n'est pas approprié à ce style. J'ai hâte de réentendre cette superbe chanson au demeurant avec un vrai chanteur.

Marco durcit ensuite le propos avec le puissant et speed "Fight against fate", avant d'enchaîner avec un autre instrumental faisant une nouvelle fois la part belle aux ambiances et à la six-cordes. Cela s'écoute les yeux fermés, bercé par le chant des cordes pour un plongeon dans "Realm of dreams".

Avec "Time goes by" la guitare se fait "andalouse" avant que la voix jouant sur la puissance de Marco survienne. Un autre petit morceau tout en finesse avant le retour au néo classique "Angel's fantasy". Bizarrement j'imagine ces chansons jouées par un groupe comme Angra. Il est vrai que le style m'y fait penser !

Marco nous propose aussi un morceau fleuve dépassant les dix minutes avec "Diary of the navigator". Très mélodique, la chanson monte en puissance dans un registre typique progressif. J'avoue que j'apprécie et espère que Marco évoluera dans ce style à mon avis plus percutant et plus efficace à mon humble avis.

L'album se conclu sur une bluette musicale qui n'aurait pas dépareillé sur le disque de "Blackmore's night", la nouvelle carrière de Ritchie Blackmore.

Au final, Marco Bartoli se révèle un excellent compositeur et un excellent musicien, qui nous propose un album des plus agréable. Gageons qu'il trouvera vite les musiciens adéquats pour monter SHIPS Of WONDER au firmament du Metal Mélodique puisant dans l'océan du progressif...

Si vous voulez découvrir un jeune musicien très doué, n'hésitez pas à vous procurer cet album. Personnellement, j'espère que Marco, une fois trouvé la bonne équipe, réenregistrera ces chansons pour leur donner la puissance et l'efficacité qu'elles méritent !!! En tout cas excellent boulot !!! Bravo Monsieur !!!

Chronique par Dom Baillon
Septembre 2014


01 - Horses from hell (2:09)
02 - The sun of Jerusalem (5:53)
03 - Mystical madness (3:16)
04 - Future knight (6:36)
05 - S.P.Q.R (5:28)
06 - War for love (3:31)
07 - The road to forever (5:32)
08 - Fight against fate (4:34)
09 - Realm of dreams (2:28)
10 - Time goes by (2:59)
11 - Angel's fantasy (5:11)
12 - Diary of the navigator (10:57)
13 - White light (1:25)

Musiciens : Marco Bartoli (Chant, Guitare, Basse, Batterie, programmation)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés