Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

NAOS
"Unity in diversity - Awakening"
2017
(Autoproduction)


Discographie

Inoctura (2010)
Life (2015)
Unity in diversity - Awakening (2017)


NAOS est un groupe originaire de Lyon. La bande sort un premier MCD "Inoctura" en 2010, suivit après 5 ans d'attente, du CD "Life" (en 2015) et enfin, le MCD "Unity in diversity - Awakening" dont il est ici question, et qui sort en 2017.

Il est édité à seulement 100 exemplaires et contient 5 compositions originales pour une durée totale de presque 28 minutes.

Tout démarre sur un "Human" au tempo médium. Le chant est très bon. Point de lyrique ici, puisque Marion Gibello officie dans un registre clair excellent, dans la lignée d'un BENIGHTED SOUL, CÉPHÉE LYRA ou YOTANGOR. Des claviers viennent apporter une touche moderne avec quelques arrangements sur certains passages, des chœurs d'opéra donnent un aspect grandiloquent, et des violons viennent confirmer un aspect sympho certes minime, mais quand même présent.

Le solo de guitare est excellent. Tom Louis fait montre d'une belle maitrise. Dommage néanmoins qu'il ne soit pas plus long. Les chœurs d'opéra prennent de plus en plus d'ampleur pour finir tout en grandeur. La rythmique est entêtante et procure au titre un aspect sombre bien présent. Très bon.

Pas de temps mort puisque "Women in chains" s'enchaine au titre précédent. La rythmique est toujours aussi entêtante, appuyée par de petits riffs de guitare incisifs. Puis le couplet suivant arrive et se fait plus mélodieux, en grande partie grâce aux synthés et aux guitares déployant des notes plus longues et mélodiques. Un beau travail a été effectué sur les secondes voix pour une compo très Metal mélodique.

Encore une fois pas de temps mort. "Internal war" enquille directement. Un peu comme si nous avions à faire jusqu'ici à une seule et unique piste sonore. La basse prend ici une dimension supplémentaire et l'on peut en découvrir chaque note, cette dernière assurant sur certains passages une mélodie à elle seule. Surprenant, mais ceci appuie plus encore un aspect noir, en contradiction avec le chant de Marion tout en beauté et légèreté.

NAOS officie dans un Metal Mélodique Gothique de très bonne facture et maitrise son sujet, même si on aurait aimé plus de variété dans les tempos, avec par exemple des rythmes plus rapides voire speeds.

Pourtant, un peu de variante arrive avec "Eternal renewal". Un superbe piano doux à souhaits façon ballade à fifille accompagne le chant seul. Quelques légères notes orchestrales principalement de violons, viendront augmenter l'intensité de cette ballade pleine de promesses et remplissant son contrat haut la main. A pleurer. Puis les guitares et la batterie entrent en piste, accompagnées de violons plus conséquents finissant cette compo sublime. Un peu de douceur dans ce monde de brutes, ça ne fait pas de mal !

Soulignons également le travail de Mathieu Lachenal qui s'occupe du synthé et des orchestrations. Précisons également que NAOS ne possède pas de batteur sur cet album, les parties batterie ayant été programmées.

Déjà le dernier morceau se profile, et pas des moindres ! "United mankind" dure en effet 10'24 minutes au compteur... Et quel titre !

Cela démarre tout d'abord sur un rythme rapide. On voulait de la variation dans ce domaine, en voilà ! Mais plus encore, les premiers couplets sont enivrants et invitent à taper du pied et secouer la tête. On est pris dans la tourmente d'un Metal mélodique de grande volée, agrémenté d'orchestrations et chœurs classieux, alternant passages énergiques à d'autres plus dans la retenue, et variant les rythmes et ambiances. Un break assez long avec orchestrations de sortie et chœurs d'opéra féminins appuyés viennent varier le propos, mais plus encore avec un passage aux percussions façon "Tambours du Bronx", avant de reprendre le speed mélodique, sur lequel d'ailleurs Marion pousse un peu plus sa voix. Enorme titre. Classieux. Une belle pièce musicale.

Inutile de préciser que j'ai particulièrement apprécié l'univers musical des Lyonnais de NAOS, qui ne m'avaient jusqu'alors pas marqué plus que cela. Une belle et grande surprise donc que ce "Unity in diversity - Awakening". Si vous aimez les groupes cités plus hauts, n'hésitez pas, NAOS pourrait bien vous faire le même effet qu'à moi-même...

Chronique par Duby
Septembre 2017


01 - Human (5:04)
02 - Women in chains (3:42)
03 - Internal war (4:02)
04 - Eternal renewal (4:29)
05 - United mankind (10:24)

Musiciens : Marion Gibello (Chant), Tom Louis (Guitares, Basse, Programmation batterie), Mathieu Lachenal (Claviers, Orchestrations)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés