Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

NEVERYA
"Neverya"
2017
(Autoproduction)


Discographie

Neverya (CD 2017)


Affficionados de bon Heavy Metal, sortez de votre torpeur et venez déguster le premier album de NEVERYA, groupe formé en 2013 dans la région de Niort.

Après trois titres enregistrés fin janvier 2014 au
Studio MD de Poitiers, c'est en 2016 que NEVERYA entame les choses sérieuses au Studio Concept Prod à Tours avec l'enregistrement de ce qui deviendra son premier album.

Comportant douze titres et produit par David Perraudin, cet opus parait officiellement en Mai 2017, distribué par le label Brennus Music et paré d'une pochette simple mais efficace représentant, dans les tons grisâtres, un volatile en envol aux côtés de viscères et du logo du groupe en grandes lettres...

Au niveau musical, pas de surprise. Les fans de la NWOBHM et plus particulièrement Iron Maiden, U.D.O, Accept, Judas Priest... seront ravis de constater que NEVERYA œuvre dans le style des groupes pré-cités, soit un bon gros Heavy Metal puissant où les mélodies ne sont pas en reste, y apportant bien évidemment sa propre signature.

Le chant de Stéphane Collin colle parfaitement à la musique et les fans de la Vierge de fer risquent bien d'être surpris en entendant son timbre vocal tant il se rapproche de Bruce Dickinson. S'en est bluffant ! A l'image d'un Stéphane Graziani (de KOB et COVERSLAVE) ou Paul Eysette (de HEAVYLUTION), on tient ici un sacré bon chanteur !

Les riffs de guitares et les soli endiablés sont omniprésents et de haute volée. Des riffs tueurs, rentre dedans et toujours emprunts de belles mélodies et harmonies, en guitares seules ou twins guitares. C'est diablement efficace et les amateurs de bons riffs Heavy Metal seront comblés.

Même si j'aurais aimé des morceaux au rythme bien speed pour encore plus varier la chose, les compositions de NEVERYA sont suffisamment différentes pour satisfaire les fans, même s'ils sont en grande majorité dans des tempo médiums.

On peut passer d'une balade ("So perfectly imperfected") à un titre rapide ("The sword") à un autre au rythme plus médium ("Running out of time") voire lent ("Nemesis"), avec une efficacité toujours à l'œuvre, évitant ainsi les redites ou la monotonie.

Amateurs de guitares expressives toujours en exergue, de bonnes mélodies efficaces dans un Heavy Metal certes simple mais racé et bien mené, cet album de NEVERYA est pour vous !

Notez que le line-up de NEVERYA à subit un petit lifting depuis l'enregistrement de cet album, le chanteur Stéphane Collin à en effet quitté le groupe et été remplacé par Audrey Sebille au chant depuis Janvier 2017.

Chronique par Duby
Juillet 2017


01 - Forests of symbols (3:58)
02 - Nemesis (4:26)
03 - Frozen heart (5:12)
04 - Running out of time (5:16)
05 - Neverya (5:00)
06 - The word (4:23)
07 - Darkness at noon (4:50)
08 - So perfectly imperfect (3:48)
09 - Reach for the light (5:01)
10 - Empire of illusions (5:14)
11 - The angel and the beast (4:14)
12 - A ghost gone astray (6:25)

Musiciens : Stéphane Collin (Chant), Damien Jolivet (Guitare), Nicolas Guenzet (Guitare), Robin Lambertini (Basse), André Leroy (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés