Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

ONIRIK ILLUSION
"The 13th hour..."
2017
(Autoproduction)


Discographie

The 13th hour... (2017)


ONIRIK ILLUSION voit le jour en 2006 en région parisienne, sous l'impulsion du batteur Jérôme. Peu à peu le groupe prend forme et les compositions personnelles s'affinent au gré des changements de personnel.

La musique est influencée par les ambiances sombres, le Metal Atmosphérique ou Mélodique avec quelques notes gothiques.

Le groupe sort un EP en édition limitée en Septembre 2008 avant de subir les changements de line-up, puisqu'il accueille ensuite Laëtitia, joueuse de violon, qui apporte quelques notes classique. De plus, cette dernière n'hésite pas à pousser sa voix en chant saturé, permettant des échanges vocaux contrastés avec Virginie, plus gothique et claire cristallin dans son timbre. Laëtitia apporte ainsi un renouvellement et un virage chez ONIRIK ILLUSION.

Le groupe travaille ensuite sur un premier album et entre en studio en Juillet 2014. L'opus est enregistré et masterisé par Andrew G. au
Hybreed Studio. La batterie est quant à elle enregistrée au Manoir Studio.

Stéphanie intègre ONIRIK ILLUSION à la guitare fin 2014. Elle enregistre, en septembre 2015, les nouvelles pistes pour l'album.

"The 13th hour..." sort officiellement le 13 Mai 2017, paré d'une pochette au ton grisâtre fourmillant de détails et reprenant vraisemblablement quelques thèmes des chansons de l'album. Un peu dans le même esprit que les Maiden ou Irminsul...

Après un "Prelude" en guise d'intro, un magnifique piano nous accueille sur "Without wings", bientôt suivi par le reste des instruments en un mid-tempo avec une narration féminine. Puis un court chant saturé entre en scène, bientôt remplacé par un autre, plus clair et haut perché. Presque lyrique. Tout cela est très limpide. Presque féérique.

Le violon n'est pas là pour faire figuration. Il participe au défilé de la chanson avec de belles interventions, aussi bien seul tel des soli ou en symbiose avec d'autres instruments et mélodies.

Musicalement, ONIRIK ILLUSION envoie un Heavy Metal sympathique, avec de belles mélodies, sans trop de symphonique et des guitares saturées à souhaits. Tout cela est très soyeux, et ce sera le cas sur la quasi totalité des compos, oscillant entre Heavy Metal et Metal Gothique ("Agoraphobia").

... comme sur "My autism", qui est une vraie réussite sur tous les points et qui à vraiment attiré mon attention. Tout y est très bon : mélodies de chants, instrumentalisations, ambiances, structure... parfait pour qui apprécie ce type de Metal, qui nous entraine sur un mid-tempo bienvenu.

"No comment" est également excellent, tout comme "London 1887" ou chant clair et saturé, malgré leurs aspects radicalement opposés, sont en parfaite osmose.

Plutôt sombre et douce dans son début au chant décalé et habité, "Ghost soulmate" prend son envol en une belle pièce de Heavy mélodique où les différentes parties aux ambiances et rythmes variés s'enchainent habillement. Je suis fan.

L'album comporte 13 titres. La musique du groupe est à la fois envoutante, ensorcelante et intrigante. Quelquefois sombre et noire, elle vous emmènera dans son univers onirique.

Même si le groupe est porté par deux filles épatantes, Virginie Lebault (Chant) et Laëtitia Paganini (Violon, Chant)... tous les musiciens y font un excellent travail : Stéphanie Laval (Guitare), Gary Desbois (Basse), Jérôme Dauthuille (Batterie) et Yves Dos Reis (Claviers).

Si vous aimez les groupes à chanteuses, les mélodies enchanteresses, le Metal mélodique et/ou gothique, n'hésitez pas à vous laisser tenter par ONIRIK ILLUSION : c'est du tout bon dans le genre !

Chronique par Duby
Novembre 2017


01 - Prelude (2:04)
02 - Without wings (3:32)
03 - My autism (4:01)
04 - Agoraphobia (6:33)
05 - Sad world (4:45)
06 - Lost souls (4:38)
07 - Psychotic vampire (3:15)
08 - Bathory (5:41)
09 - No comment (3:48)
10 - London 1887 (4:37)
11 - Ghost soulmate (6:26)
12 - Druidess (5:56)
13 - Triskaidekaphobia (5:24)

Musiciens : Virginie Lebault (Chant), Laëtitia Paganini (Violon, Chant), Stéphanie Laval (Guitare), Gary Desbois (Basse), Jérôme Dauthuille (Batterie), Yves Dos Reis (Claviers), Solenne Blechet (Album)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés