Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

OPERADYSE
"Hope era dies"
2009
(Autoproduction)


Discographie

Hope era dies (2009)
Pandemonium (2013)


OPERADYSE est un groupe qui nous vient tout droit du Languedoc-Roussillon.

Ce "Hope era dies" constitue le premier méfait discographique de la bande. Un CD de 5 titres tiré à 500 exemplaires, et qui est le fruit du prix du vainqueur du tremplin annuel "Les Duels Rock".

La pochette est l'œuvre de JP Fournier, maintenant bien connu pour ses dessins de grande qualité.

Après l'intro orchestrale "Legend will tell", la double pédale est mise à l'épreuve sur le speed "Celestial sword". Cette composition est accompagnée d'instruments orchestraux et de chœurs conférant au final un titre symphonique de grande classe, alternant les tempos et les mélodies variées. Les guitares à la HELLOWEEN sont excellentes, appuyant un côté Métal évident.

"Fairies' secret garden" varie à nouveau les tempos. La mélodie est toujours aussi bienvenue et les guitares sont plus incisives dans les breaks, arborant alors un côté METALLICA. Mais c'est finalement le symphonique et les violons qui prennent le dessus.

"Twilight and vengeance" propose dans son intro un passage de musique classique façon Metal puis des lyrics arborant un côté "Opéra" dans le genre, bientôt suivis par un refrain plus mélodieux et limpide. Un speed à l'intensité extraordinaire.

C'est déjà la fin de la galette avec le dernier morceau "Lost soul", qui démarre sur un speed accompagnant une mélodie agréable. Les synthés omniprésents donnent de la profondeur et du relief au tout.

OPERADYSE propose des compositions bien construites, soignées, variées et aérées fort agréables. Les mélodies sont prenantes pour un style musical Power Speed Metal Symphonique parfaitement maitrisé.

De nombreux arrangements et effets sont posés efficacement de-ci de-là.

Le chant de Jennifer Lassalle n'est absolument pas lyrique, mais il est très appuyé, juste, et d'une tessiture cristalline très agréable. Il n'est pas sans évoquer Lucia Ferreira d'AKENTRA ou Flora de KERION.

Les musiciens ne sont pas en reste et les notes jouées plus vite que la lumière ne leur font pas peur.

OPERADYSE est au final une bien belle découverte qui mérite vraiment le détour et que tout fan de Speed Metal Symphonique devrait apprécier.

Chronique par Duby
Février 2010


01 - Legend will tell (0:36)
02 - Celestial sword (4:56)
03 - Fairies' secret garden (5:00)
04 - Twilight and vengeance (6:00)
05 - Lost soul (6:11)

Musiciens : Jennifer Lassalle (Chant), Bastien Sablé (Claviers), Damien Marco (Guitares), Willy Delfieu (Guitares), Antoine Gabarron (Batterie), Julien Gabarron (Basse)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés