Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

OUTLAND
"Outland"
1990
(Autoproduction)


Discographie

Outland (1990)


"Outland c’est Olivier, Titi, Phil, Stéphane, Jeff".

Heureusement que le groupe a eu la bonne idée d’ajouter dans le packaging de son disque un insert contenant les paroles des morceaux et quelques renseignements, car comme souvent avec les groupes ayant sorti un unique 45 tours, il s’avère bien difficile de trouver des renseignements les concernant.

OUTLAND est donc un quintet, originaire de Dunkerque, qui nous offre en 1990 les deux titres "Tell me" et "Au-delà du miroir" que je vais m’empresser, dès à présent, de décortiquer pour vous.

Ce sont de grosses guitares qui introduisent "Tell me", mais bien vite elles sont rejointes par des claviers assez typés qui viennent soutenir un joli solo de six cordes en ouverture.

Le propos est définitivement Hard FM et rappelle le Bon Jovi des débuts, celui qui débarqua en 1983 avec un "Runaway" tubesque, qui a clairement du influencer nos nordistes.

Malgré son titre en anglais, les paroles sont chantées en français et la langue de Shakespeare n’est utilisée qu’en fin de morceau par un chanteur dont la voix colle plutôt bien au style pratiqué tout en lui apportant une note d’agressivité bienvenue.

Si le refrain s’avère assez sympathique, ce qui a vraiment retenu mon attention sur cette face A, ce sont les deux soli à la fois techniques (jolie utilisation des harmoniques sifflées) et mélodiques d’un lead guitariste dont la qualité est à louer.

Pour terminer je signalerai les clichesques chœurs à base de "
Ohohohoh" présents en outro avant qu’un glissé de basse n’achève le titre, sur une explosion elle aussi très tendance.

"Au-delà du miroir" débute dans le genre ballade piano / voix, avec une section rythmique qui se fait on ne peut plus discrète.

Cette entrée en matière me rappelle le Mötley Crüe période "Theatre of pain" et, toute proportion gardée, la construction d’un titre tel que "Home sweet home".

La guitare entre en piste sur le refrain, tandis que le duo basse / batterie muscle son propos pour lancer le morceau sur un rythme plus élevé.

Le moment idéal pour que le lead guitariste nous gratifie d’un excellent soli, qui à nouveau va allier avec talent technique (tapping, twin guitares) et mélodicité pour un rendu impeccable.

La fin du titre est marquée par un nouveau changement de rythme qui aboutit à une outro toute en douceur, sur fond de piano et de guitare acoustique.

Vous l’aurez compris, OUTLAND nous offre avec ce premier 45 tours deux très bons morceaux de Hard FM, boostés par les performances d’un très bon guitariste soliste.

Deux titres qui auraient assurément pu passer en radio… à une autre époque !

Car le souci, c’est que cette galette a été mise sur le marché en 1990 alors que le genre Hard FM s’essouffle et que le monde du Metal s’apprête à subir les assauts de la vague Grunge.

Et malheureusement pour nos nordistes, ils ne réussiront pas à revenir d’au-delà du miroir, et ce premier 45 tours, comme pour nombre de leurs compatriotes, restera leur seule trace vinylique connue à ce jour.

Chronique par Lolo36
Juin 2017


01 - Tell me
02 - Au-delà du miroir

Musiciens : Olivier, Titi, Phil, Stéphane, Jeff



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés