Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

SATAN JOKERS
"Sex opéra"
2014
(Brennus Music)


Discographie

Les fils du métal (1983)
Trop fou pour toi (1984)
III (1985)
Best of live (2005)
Hardcore collectors (2008)
2009 (2009)
Fetish X (2009)
AddictionS (2011)
Psychiatric (2013)
Live bootleg (2013)
Sex opéra (2014)
Symphönïk kömmandöh (2018)


Le 02 Décembre 2014, jour du bicentenaire de la mort du Marquis de Sade, sort le onzième album du pilier SATAN JOKERS.

On a beau dire ce que l'on veut, aimer ou détester le groupe, mais onze albums dans une carrière, ce n'est pas rien. Une telle longévité est à souligner !

On retrouve la bande composée de Renaud Hantson au chant, Mike Zurita à la guitare, Pascal Mulot à la basse et Aurel Ouzoulias à la batterie. N'oublions pas celui qui peut être considéré comme cinquième élément de la bande, Laurent Karila, docteur addictologue de son état, qui participe aux textes des chansons.

Après "AddictionS" qui traitait des addictions aux drogues et "Psychiatric" des maladies mentales, il participe à un autre concept-album : "Sex opéra", qui clôt le triptyque écrit en collaboration avec le Docteur Laurent Karila et commencé en 2011 avec "AddictionS" (traitant de l'addiction aux drogues) et 2013 avec "Psychiatric" (traitant des maladies mentales).

Pour ce troisième volet, cet Opéra Métal nous compte les aventures sexuelles d'un personnage au travers de ses jeux sexuels débridés, qui le conduiront à sa perte.

A travers la musique sont traitées différentes déviances et facettes sexuelles, sans tabous, avec des mots directs, mais au delà de l'histoire, c'est également un véritable message préventif à l'égard du SIDA qui nous est passé ici à savoir : protégeons-nous car la mort est au tournant.

Et comme tout Opéra Rock qui se respecte, les personnages sont interprétés par différents musiciens. Nous retrouvons ainsi Brigitte Lahaie (La Narratrice), Renaud Hantson (Le Sexaholic), Stéphane Buriez de Loudblast (King Sodom), Virginie Gonçalvès de Kells (Cassandra Domina), Céline Lacroix de Sainte Ombre (La Transex), Olivier del Valle de Shannon et Blasphème (Voyeur), Fred Le Tazz de Black Bear Fury (Voyeur), Boban Milojevic de Snake Eye (Voyeur), Jo Amore de Nightmare (Sex Addict), Walther Gallay de Café Bertrand (Sex Addict).

N'oublions pas les autres zicos tels Gildas Arzel (ex-Canada), Sébastien Bizeul (Alien Breakfast), Christophe Godin (Mörglbl et GNO), Patrick Rondat, Flory Ann... qui viennent triturer leur manche sur diverses compos, déchargeant tout leur savoir faire en soli et interventions de guitares toujours justes et bienvenues...

Depuis ses deux dernières galettes, SATAN JOKERS nous sort d'excellents albums. J'avoue ne pas être trop fan de la première époque du groupe, mais l'album "AddictionS" m'a réconcilié avec leur musique, puisque je considère cet album comme leur meilleur. C'est donc avec attention que je découvre ce "Sex opéra", intéressant pour bien des raisons.

Tout d'abord, il est annoncé comme étant le dernier de la bande (malheureusement). Ensuite, de nombreux musiciens d'horizons divers y participent, et cela, par bien des égards, permet à SATAN JOKERS de se renouveler. Et autant le dire tout de suite, cet album renferme son lot de pépites.

A commencer par "Sexaholic" et son Heavy mélodique, "King sodom" aux interventions rugueuses de Stéphane Buriez, "Club 6 sex 6" au refrain imparable, "Asphyxie érotique" où le chant de Virginie Gonçalvès et de Renaud Hantson se marient à merveille...

De son jeu de basse, Pascal Mulot introduit "MILFS" de ses doigts magiques... heu... propose l'entame du morceau... Mais comment retenir un titre en particulier, puisque chacun possède une mélodie et un refrain marquants, appuyés par les jeux de musiciens hors pairs.

A vrai dire, aucun titre n'est en deçà à tel point qu'il est bien difficile d'en retenir un plus qu'un autre. C'est bien simple, ils sont tous bons, avec toujours une mélodie agréable, un refrain marquant ou autre joyeuseté musicale... Citons "Exhibition", qui renferme quelques clins d'œil sur le passé du groupe, avec des paroles reprenant quelques anciens titres du groupe...

Ainsi que "Professionnelle", morceau déjà connu puisque présent sur l'album "2009", ici dans une version bien plus convaincante et qui prend une autre envergure, plus hargneuse et avec des interventions au chant de Céline (Sainte Ombre) superbe. Elle poussera également sa (superbe) voix sur le très bon "TranseX".

Bref... avec ce "Sex opéra", SATAN JOKERS signe un grand et bel album à défendre sur les scènes... en lui espérant un grand frère dans les années à venir...

Le packaging contient également le DVD du film "La grande illusion", durant 1h30 et retraçant l'histoire du groupe à travers le Hard-Rock français des années 80 à aujourd'hui, avec l'intervention de quelques protagonistes de cette scène.

Chronique par Duby
Décembre 2014


01 - Intro (0:44)
02 - Préliminaires à l'infini (3:07)
03 - Sexaholic (3:58)
04 - King sodom (3:39)
05 - 666 (0:45)
06 - Club 6 Sex 6 (4:02)
07 - Asphyxie érotique (3:46)
08 - Charnel déclic (4:40)
09 - Professionnelle (4:29)
10 - Mothers I's Like to Fuck (1:06)
11 - MILFS (4:32)
12 - Promis (4:06)
13 - Voyeurs (0:31)
14 - Exhibition (Sans regrets et sans remords) (3:24)
15 - TranseX (3:30)
16 - Royaume décadence (3:54)
17 - Outro (0:51)
18 - VIP HIV (4:38)

Musiciens : Renaud Hantson (Chant), Michaël Zurita (Guitare), Pascal Mulot (Basse), Aurélien Ouzoulias (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés