Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

STILLBORN SLAVE
"Your time is out"
2012
(Autoproduction)


Discographie

Demo (2011)
Your time is out (2012)


Originaire de Brive-la-Gaillarde en Corrèze, Stillborn Slave est né en 2009 sous le nom de Quenelle Punishment, avant de changer de patronyme pour cet "Esclave mort-né" en 2010. Un nom plus sérieux, un changement de guitariste... le groupe se compose donc de David (Chant), Ludo et Romain (Guitares), Simon (Basse) et Max (Batterie) et publie une première démo 3 titres avant de s'atteler à leur premier album dans une veine Trash/Death mélodique...

Pour ce faire, le quintet envahit l'Echoes studio à Jonzac (17), (Putain juste à une quarantaine de bornes de chez moi !!!), chez l'ingé-son Iconoclast et s'y enferme une dizaine de jours pour accoucher de "Your time is out".

Le mastering est réalisé à Nantes par Neb Xort (ancien claviériste d'Anorexia Nervosa). L'artwork est signé Cäme "Famyn". Plutôt réussi, ce dessin représentant une femme "enceinte jusqu'aux yeux" dans un paysage apocalyptique retranscrit bien le contenu de l'album !

"Posant un regard semblable à un sombre réalisme sur la société actuelle, l'esclave mort-né est le citoyen lambda de celle-ci, ignorant jusqu'à sa condition d'esclave tellement il ignore le sens du mot liberté. Le groupe se fait alors porteur de sa propre vision du monde, entre compte-rendu et portrait détaillé d'un monde en déclin, utilisant l'arme de distraction massive à portées d'instruments qu'est la musique, qu'ils proposent engagée, incisive, et puissante ou les codes de la rythmique du métal côtoie de manière mélodique."

Après avoir cité, jugeons ce produit de prime abord des plus attirants !

Tout comme son titre le suggère, "Slave FM" est une intro sur laquelle différents flashs infos des plus dramatiques et catastrophiques se succèdent sur la bande FM d'un auto-radio. On enchaîne furieusement sur "Panic enslave".

Alors que le son plutôt réussit nous réjouit , le chant hurlé limite plaintif typé Hardcore de David nous agresse littéralement au détriment de la musique se voulant efficace. Les guitares sont incisives et leurs solis exécutés de mains de maîtres sont des havres de fraîcheurs dans ce monde de désespoir. "Panic enslave" se perd en longueur, même si son final est rythmiquement taillé pour le live !!!
Une rythmique marteau-pilon, des guitares affutées comme un coupe-chou, un thrash dégoulinant d'influences fleurant bon Testament, Machine head, Megadeth... avec un zeste Heavy Metal teinté de mélodies plus que bienvenues !!!

Les titres s'enchaînent sans vraiment de temps morts, "Cycle of life" méchamment Thrash... STILLBORN SLAVE aurait gagné en qualité et intensité en gardant des chansons courtes plutôt que de viser les quatre, voire cinq minutes, la gâchant sur la durée !!! Vraiment dommageable, car cet album regorge de bonnes idées, de bon riffs et surtout des solis mélodiquement et intelligemment efficaces.

Mais surtout à mon goût, le principal problème est de passer outre le chant résolument rébarbatif, fatiguant, ravageur du chanteur... chose malheureusement impossible !!!

"It's hard day for a hero" est un déferlement thrash avant un break bienvenu sur lequel la guitare repart tout en finesse et mélancolie, pour monter en puissance et nous donner des frissons. "Virtual machination" poursuit. Riche de bonnes idées et de mélodies audacieuses, mais ce chant... !!!

"Heartache of my life" et son intro tout en finesse avec un énorme travail guitaristique. "Ostracism", le speedé "Sink or swim" et son refrain plutôt efficace, "Witches in my house" s'enchaînent sans apporter du nouveau au propos : du thrash classique exécuté par une rythmique au taquet et des guitares inspirées.

Pour sa part "Last word" aurait pu être une tuerie avec son apport mélodique résolument Heavy Metal, mais il est vraiment dommage que la voix geignarde de David dessert tant l'efficacité de STILLBORN SLAVE.

"When sheep become lions" conclut les hostilités et quand les moutons deviennent lions, les musiciens s'en donnent à coeur joie dans une déferlante puissante d'un métal corrosif et enragé.

L'écoute de ce "Your time is out" m'a laissé, à l'image du paysage de son artwork, complètement dévasté, complétement vanné, éreinté !!! STILLBORN SLAVE est un jeune groupe plutôt prometteur, comme en témoigne ce premier méfait, entaché malheureusement par un chant qui, personnellement, dessert les nombreuses qualités de nos musiciens Limousins.

Encore une fois, à vous de juger par vous-même. Jetez-y une, voire deux oreilles, car il serait dommageable de passer à côté de ce talent en jachère qui ne demande qu'à exploser à la face du monde, avec plus de travail et de canalisations des idées, qui foisonnent de ce côté de notre bonne vieille France !!!

Chronique par Dom Baillon
Mai 2013


01 - Slave FM (0'56)
02 - Panic enslave (6'15)
03 - Cycle of life (3'12)
04 - It's a hard day for a hero (5'09)
05 - Virtual machination (3'55)
06 - Heartache of my life (4'55)
07 - Ostracism (5'20)
08 - Sink or swim (5'06)
09 - Witches in my house (5'24)
10 - Last word (4'25 )
11 - When sheep become lions (5'30)

Musiciens : David (Chant), Ludo (Guitares), Romain (Guitares), Simon (Basse), Max (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés