Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

STOLEN MEMORIES
"Paradox"
2017
(Dooweet/Season Of Mist)


Discographie


The strange order  (2010)
Blind consequence (2013)

Paradox (2017)


STOLEN MEMORIES se forme en fin d'année 2007 en région Lyonnaise. Un premier album "The strange order" sort en 2010 sur le label Pervade dans un style Metal progressif. Le second opus nommé "Blind consequence" sort en 2013 cette fois sur le label Brennus et se fait un peu plus expérimental.

C'est donc à l'automne 2017 et plus précisément le 27 Octobre que le troisième album "Paradox" se profile dans les bacs par l'entremise du label Dooweet/Season Of Mist.

La création de la pochette à été confiée aux bons soins de Stan W Decker. Compte tenu du titre de l'album, "
c'est le thème du paradoxe qui est abordé. Avec un ruban de Möbius, le symbole de l'infini qui encadre le passeur d'âmes. C'est également la renaissance dans la mort. Plus le cycle de la vie que la réincarnation, et a y regarder de plus près, l'ombre du passeur rame dans l'autre sens. La cover est réversible", dixit Stan.

Pour ce nouvel album, STOLEN MEMORIES ne déroge pas à son style de prédilection, œuvrant toujours dans un Metal Progressif avec parfois quelques passages plus atmosphériques, comme par le passé.

Les tempi sont souvent syncopés, avec une batterie toujours en action, des changements de rythmes, d'ambiances, d'atmosphères à la pelle... bref, c'est du Metal Prog !!!

Les chansons sont donc hyper travaillées et variées comme l'exige le genre. Autre exigence du style musical ici prodigué et qui ne laisse pas place à l'à-peu-près, c'est le niveau de technicité des musiciens. Est ils sont ici vraiment à la hauteur. Il y a du niveau !

La batterie virevolte dans tous les sens, accompagnée de main de maitre par une basse aux petits oignons. Les guitares sont techniques, agressives et mélodiques à la fois.

Les soli sont léchés à souhait (Celui de "Constant liar" est une tuerie), sans oublier les passages plus variés et ambiancés tels ce break Jazzy sur "The badge".

Et le chant est carré, clair, précis, puissant, chaud, agréable... Laissons de côté les superlatifs. Il me fait penser à celui des français de GAIDEN. Inutile de dire que c'est donc du tout bon !

Bref, STOLEN MEMORIES gère son affaire haut la main et maitrise pleinement son style de prédilection avec des musiciens aguerris.

Quelques légères notes orchestrales ou de légers synthés viennent par moment se plaquer sur les compos, y apportant un relief et une légèreté agréables à l'oreille.

L'opus démarre sur les chapeaux de roue avec des titres tels "Red spring", "The badge", "Obedience", "Constant liar" et "Hidden hurt". Un enchainement de 5 compos qui nous assoient par leur accroche...

J'avoue que les titres suivants, même s'ils ne sont pas mauvais du tout, m'enchantent moins et que pour ma part le soufflet retombe quelque peu. Ils demandent surement plus d'attention et de nombreuses écoutes avant de faire leur œuvre.

Bref, malgré ce petit bémol à mes yeux, ce "Paradox" est paradoxalement bon et agréable. J'y reposerai sans problème mes oreilles pour l'écouter à nouveau avec plaisir.

Si vous aimez les compositions tortueuses, avec des mélodies accrocheuses, des démonstrations techniques et mélanges de genres, ce "Paradox" est pour vous.

Chronique par Duby
Octobre 2017


01 - Red spring (5:05)
02 - The badge (4:36)
03 - Obedience (3:56)
04 - Constant liar (4:41)
05 - Hidden hurt (5:26)
06 - Exile (3:43)
07 - A second chance (4:50)
08 - No cure for this (3:47)
09 - Lack of clarity (5:25)
10 - Only the brave (5:28)

Musiciens : Najib Maftah (Chant), Baptiste Brun (Guitare/Basse/Claviers), Antoine Brun (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés