Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

COMPTE-RENDU LIVE

 

Le 20 Septembre 2008 se déroulait à Pierrelaye (95), dans la banlieue Nord de Paris, le VII ème festival "Rock en Brousse", avec à l'affiche les groupes français PHENIX, HEMORAGY, INMOST, EVIL ONE, DEMON EYES, MADAME GUILLOTINE, still SQUARE et ADX. Retour sur cette journée.



PHENIX

Le groupe à pour rude tâche d'ouvrir le bal, malgré l'absence d'une chanteuse pour cause de "mise bas", dixit Stéphane le chanteur. Malgré cela, le gang s'en sort plutôt bien, offrant au public, peu nombreux et dont la totalité n'est pas encore présent, un set agréable et plein de générosité, se donnant à fond dans sa prestation Rock/Hard Rock. PHENIX nous offre des compositions personnelles originales, tout comme plusieurs reprises fort connues telles "You really got me", "Highway to hell" ou "Antisocial". Bravo à vous !

Setlist :
Intro / Ta destinée / Vivre libre / Weep (reprise Skunk Anansie) / You realy got (reprise Van Halen) / D' autres horizons / Killing in the name of (reprise Rage Again The Machine) / Laisse moi / Antisocial (reprise Trust) / I was made for loving you (reprise Kiss) / Highway to hell (reprise AC/DC)

HEMORAGY

Changement de style pour un groupe plutôt Heavy Thrash Metal au look décapent. HEMORAGY nous distille de nombreux morceaux de leur album "Jesus King of wine", ajoutant à cela des titres plus anciens et des reprises de choix telles "Breaking the law" (Judas Priest), ou l'on sera surpris du timbre de voix du chanteur, se rapprochant étonnamment de celui de Rob Halford. Autres reprises : "Ace of spades" et "Holy wars" (Megadeth), ou d'ailleurs Lynda la bassiste, tiendra le micro au chant. Enfin, Jésus fera son apparition, se démenant sur scène, avant de distribuer le contenu de son cubi de vin au public qui, même s'il est encore peu nombreux, répond aux injonctions du groupe. Un bon moment.

Setlist :
A strange man from hell / How many time to compose it ? / To kill each other / Breaking the law (reprise Judas Priest) / Don't sleep / Black seard / Back to death / Holy wars (reprise Megadeth) / The final horseriding / Ghost riders / Ace of spades (reprise Motorhead) / The fortune teller / Jesus King of wine

INMOST

Le combo envahi la scène, présenté par Phil d'ADX : "Ils sont beaux, ils sont jeunes, ça tape du feu de Dieu !...". Le groupe nous joue ses morceaux dans un style plutôt Thrash au chant guttural. Le public déserte un peu le devant de la scène, ne laissant qu'une poignée de fans se démener. Pourtant, techniquement et musicalement, les INMOST sont à la hauteur, même si je ne suis pas grand fan. La grappe de kids sera refroidie par les propos sarcastiques de Ange, Guitariste/Chanteur : "Merci pour l'ambiance... et on reviendra...". Il faut dire que les INMOST ne mettaient pas vraiment du cœur à l'ouvrage, enchainant les morceaux, sans se donner à fond ni faire participer le public. Cela peut être expliqué par les problèmes de santé de deux musicos, dont Ange, qui écourtera d'ailleurs le show, avant de remercier les organisateurs et le public présent... L'honneur est sauf ! Rendez-vous début Janvier 2009 à la loco...

Setlist :
The first and the second / Murder is not a crime / The sound of thoughts / ? / The anguish remains / Root's cult / Everlasting

EVIL ONE

Les cinq membres du groupe prennent possession de la scène. Belle prestation pleine d'énergie et de feeling de la part des musiciens, avec un chanteur qui se démène comme un beau diable. Son chant est assez aigu et peut en déranger certains. Néanmoins, le public s'amasse de plus en plus sur le devant de la scène, participant aux injonctions du groupe. Les morceaux s'enchainent, EVIL ONE proposant son style Heavy Metal mâtiné de speed avec une pointe de thrash, agrémenté de quelques fumigènes. Il jouera également "Suprématie" d'ADX, invitant Phil à monter sur scène chanter avec eux. Belle prestation, on en redemande... et vivement la prochaine.

Setlist :
Thrashback / Feel the pain / Guitar Solo / Wounds of war / Perverse morality / Contract in blood / Suprématie (ADX cover avec Phil) / The conqueror

DEMON EYES

Le public est là et participe aux incitations du groupe, qui nous délivre un set pro et énergique dont il a l'habitude. Les classiques du groupe défileront, ainsi que leur reprise de Metallica. Fil sautera dans le public pour chanter en communion avec lui l'hymne "Antisocial" de TRUST. Les démons seront appuyés sur scènes par des choristes et des danses subjectives dispensables. Un bon show, mais manquant néanmoins d'âme et de spontanéité. Le gang devait nous jouer "Breaking the law, qui ne fera finalement pas partie de la prestation. Quoi qu'il en soit, des Démons sont toujours là et on peut compter sur eux... Un bon concert avec des compositions toujours agréables aujourd'hui et qui font mouche pour qui aime.

Setlist :
Intro / Pestiférés / Indifférence / La revanche des Dieux / L'invincible force de la mort / L'orgie des damnés / Seek and Destroy (reprise Metallica) / Les deux maudites / Demon Eyes / Antisocial (reprise Trust)

MADAME GUILLOTINE

Le trio est constitué de musiciens hors pairs, qui rallient à leur cause un public conquis. Les titres originaux s'enchainent, présentés par un chanteur au timbre de voix éraillé si particulier. Sarkozy en prend pour son grade ! Les titres aux textes engagés dans la veine de TRUST font mouche, même si la structure même des morceaux est loin d'être standard. Le public participe et la mayonnaise prend. C'est au terme d'une bien agréable prestation que MADAME GUILLOTINE laisse la scène au groupe suivant. Salut "bande d'enfoirés"... et à la prochaine avec plaisir.

Setlist :
Né en France / Nous sommes des hommes / Moscou / Putain de show / La peau sur les os / L'homme idoine / La couleur ébène / Eglise cathodique

still SQUARE

Les "anciens" débutent leur show avant même que les lumières de la salle ne soient éteintes, c'est dire s'ils sont là pour jouer ! Et le moins que l'ont puisse dire, c'est qu'ils le font avec plaisir ! Le public est chaud et répond à toutes les sollicitations. Il n'a pas oublié SQUARE, et bon nombre de kids (et moins kids) sont là pour eux. Le gang reprend les classiques de son unique album. "Les cibles", "Sorcière" et un morceau à la gloire de Bon Scott, dans la pure lignée SQUARE, qui augure d'un excellent future album à venir. "Chasseur de prime", où l'intro ballade est parlée... Le public en redemande, chante en cœur et participe aux invectives... Un grand groupe et un grand show... vivement le prochain...

   

Setlist :
Les cibles / Pour Dieu et le Roi / Sorcière / Accepte / La bête / Manoir hanté / Crazy trucker / Laissez-les rêver / Rock Stars / Chasseur de primes

ADX

Le public est tout acquis à sa cause bien avant son entrée sur scène. Les ADX font le show, comme à leur habitude, sans se prendre au sérieux, mais néanmoins avec professionnalisme. Connus des fans, les nouveaux morceaux font maintenant mouche et prennent toute leur ampleur à l'image de "Division blindée". Sans oublier les anciens tels "Déesse du crime", "Caligula", "Tourmente et passion"... Le public répond à toutes les sollicitations... Le groupe est plus en forme que jamais et s'affirme show après show. Il nous gratifie de quelques effets pyrotechniques et "crache le feu"... bref, encore une belle prestation d'ADX, toujours en fusion avec son public.

Setlist :
Avant l'assaut / A la gloire de Dieu / Notre Dame de Paris / Déesse du crime / Livide / L'ordre sacré / Division blindée / L'étranger / De l'autre côté / Lycanthropie / Prière de Satan / Suprématie / Poison d'état / Caligula / Tourmente et passion

Pour conclure, une bien bonne journée à l'affiche alléchante et pour tous les goûts. Dommage que le public ait été si peu nombreux. 400 entrées payantes, mais les fans présents semblaient plus proches des 100 à 150, ce qui est peu compte tenu de l'affiche et surtout du prix : 8,80 euros en prévente, c'est donné !

D'autant plus que l'organisation était impeccable, le salle magnifique (et à 3 mn à pieds de la gare), le son plus que correct, les temps de mise en place entre chaque groupe assez courts et le timing respecté. Ajoutez à cela de quoi se restaurer (barbecue) et la possibilité de rencontrer les membres des groupes de l'affiche présents dans la salle et au barbec'... sans oublier le merchandising.

Ne ratez donc pas la prochaine édition de ce "Rock en Brousse" organisé par l'association "Cambrousse Rock", qui devient peu à peu un incontournable... et ramenez vos potes !



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés