Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

COMPTE-RENDU LIVE

 

Le Samedi 16 Mai 2009 au "Pacific Rock Café" de Cergy (95), en banlieue parisienne, une affiche des plus alléchante allait avoir lieu avec les groupes LADY SNAYKE, à découvrir, ROZZ, groupe des 80's en reformation et EVIL ONE, le groupe qui monte... qui monte... Compte-rendu par Duby. Photos par Fred Cyrrhose et Duby.


Les lieux sont plutôt austères dans cette partie industrielle de la ville. Pourtant, les habitués du "Pacific Rock Café" savent qu'en ces lieux se déroulent régulièrement de petits évènements, quasiment toutes les semaines, avec les prestations de groupes de métal, et à l'entrée entièrement gratuite qui plus est. Ce soir, la foule à répondu présent et la salle est pleine (pas que la salle d'ailleurs)...



LADY SNAYKE

21h30. C'est en voisins que Lady Snayke arrive sur scène. Groupe inconnu pour la plupart d'entre nous, ce dernier n'ayant aucun site ni rien sorti jusqu'alors, est originaire de Cergy. Première surprise, avec la présence de deux chanteurs, dont un de douze ans : Dorian. Ce qui sera encore plus surprenant, c'est sa voix, gutturale à souhaits dans la lignée des chants Death. Le plus âgé est Emmanuel (Guitare rythmique/chant clair), accompagné de Benoît, son frère (Lead guitare). Seconde surprise : la présence de deux jolies damoiselles en section rythmique (Raphaëlle à la Basse (fille d'Emmanuel) et Valérie à la Batterie (Dame de cœur de Emmanuel et maman du petit Dorian)... vous suivez ???).  Passée la surprise, on sent que le groupe n'en est qu'à ses débuts, et loin des possibilités des gangs montants ou des piliers. Mais le combo joue pour son plaisir, sans prise de tête. Les compositions originales, dans un genre métal sont plutôt bien construites. Le groupe terminera par la reprise réadaptée de "Revolution", des Beatles. Une bonne mise en jambe pas désagréable pour un show d'une durée de 40 minutes, avec un groupe familial qui prend plaisir et c'est là l'essentiel.

Setlist :
Système E - Cheap love - Syd - Trail of fear - Satisfied - Sons of steel - Revolution - High and mighty



ROZZ

Après leur reformation de 2008 et la sortie CD de leur démo 2009, ROZZ à effectué différents concerts dans le nord de la France. Le show de ce soir est très attendu. Après la courte intro "Ouverture", les anciens démarrent sur "Possession"... et c'est la claque. L'énergie est là. Le chant est à sa place et fidèle à ce que l'on connait sur galettes. Les soli tuent et le gang reçoit toute l'attention de mes voisins de tablée, venus pourtant uniquement pour Evil One. Jean-Pierre fait participer la salle qui répond au quart de tour, visiblement ravie du show. "Rien" et  "L'exterminateur" (écourté) enchainent, finissant de conquérir les plus belliqueux des spectateurs. Jean-Pierre présente ses morceaux et dialogue aisément avec le public qui en redemande. "Ku Klux Klan" suit, avec ses changements de tempo, passant du médium au speed. Puis arrive ensuite un moment d'émotion avec la ballade "Another life", dédiée à tous les disparus, dont Bruno du groupe Sed Lex (RIP). "Publicité" fini de mettre le feu... et d'ailleurs la chaleur devient de mise dans la salle. Le temps de boire un coup et "Les légions des démons" enquille, avec ses solis jouissifs à n'en plus finir. Les fans d'Helloween et/ou Maiden ne peuvent qu'être conquis. "La chose", issu de la première démo de ROZZ de 1984, nous échauffe encore 25 ans après ! "Cauchemar" poursuit, suivi par "Stress" (démo 1984) puis "Défonce" (démo 1985) et "Né pour le Hard", repris en chœur, on s'en serait douté. "Rien" sera joué une seconde fois. Le groupe sera rappelé par le public et nous jouera "Caroline", reprise de Status Quo, de fort belle manière, achevant les spectateurs. Aucune fausse note durant le concert, et il est difficile de croire que "Philo", le batteur ne les as rejoint que depuis quinze jours ! S'il y en a qui en doutaient encore, ROZZ est là et bien là !!! Un retour réussi qui fait plaisir à voir... et à entendre !

Setlist :
Ouverture - Possession - Rien - L'exterminateur - Ku Klux Klan - Another life - Publicité - Les légions du démon - La chose - Cauchemar - Stress - Défonce - Né pour le Hard - Rien - Rappel : Caroline (Reprise Status Quo).



EVIL ONE

Le groupe de la région parisienne monte sur scène. Son nouvel album à reçu tous les suffrages de la profession et les éloges (justifiées) à son sujet sont légion. EVIL ONE nous propose un speed metal au chant aigu et clair. Le gang est un habitué des scènes et fait dans le show puissant, nous proposant ses morceaux de bonnes compositions, malgré une chaleur étouffante dans la salle. Ainsi Le public est là, bien que moins nombreux que pour ROZZ, le show ayant débuté tardivement. Les morceaux s'enchainent. Le groupe est à l'aise, et ce n'est pas moins de 7 titres du dernier album qui nous seront joués. Arrrgh "Wounds of war" !!!!! Nous aurons également droit à un avant-goût du prochain album, avec le titre "In the dead of the night", ainsi que la reprise "Suprématie" d'ADX, maintenant un classique bien maitrisé, et une autre reprise, avec le morceau "Fast as a shark" d'ACCEPT en guise de dessert. Encore une bonne prestation de la part des membres d'EVIL ONE, mais ça, ça devient une habitude...

Setlist :
Evil never dies - Thrashback - Feel the pain - In the dead of the night (Exclu prochain album !!!) - Perverse morality - The conqueror - Suprématie (Cover ADX) - Wounds of war - Contract in blood - Fast as a shark (Cover Accept)

Une fois encore, une belle soirée. Dommage néanmoins que le premier show commence souvent tardivement, retardant d'autant les suivants. Les spectateurs utilisant les transports en commun devant partir des lieux vers minuit, loupent souvent les fins de soirées. Mais comme le disait Jean-Pierre de Rozz, le lieu devient un incontournable de la région parisienne. Les consommations sont d'un tarif plus qu'acceptable. L'entrée est dans la majorité des cas gratuite. Alors, que la fête continue de nombreuses fois en ce lieu, souhaitons-le...

Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés