Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

COMPTE-RENDU LIVE

 

Le Samedi 27 Juin 2009, se déroulait à Ballan-Miré, à proximité de Tours, le premier volume du "Metal Symphonic Quest", avec, à l'affiche, les groupes KELLS, ADRANA, ERYNIES et SHADE OF STREAMS.
Compte-rendu par Proton.


Le lieu des festivité est retiré en pleine campagne à l'orée du bois, et se déroule sous un chapiteau. Ambiance cirque en visuel à l'approche des lieux, mais bien Métal aux sons qui s'en échappent.
Devant une telle affiche et un prix si peu élevé, je m'attendais à plus d'affluence. 150 personnes environ, tout au plus feront le déplacement... C'est si peu...

SHADE OF STREAMS

Le groupe originaire de Chinon prend place. Difficile tache s'il est est de débuter un festival. Mais le groupe s'en sort avec brio, nous proposant son Metal à tendances Prog de bonne facture.
Certes, quelques erreurs de jeunesse viennent ponctuer ça et là la prestation, mais sans réel impact.
Les morceaux sont agréables, et pour une première prise de contact avec ce groupe que je ne connaissais pas, c'est plutôt positif.
A noter que de toute la soirée, SHADE OF STREAMS est le seul combo à nous proposer un chant masculin.

Setlist :
Dead for her love - Atlantis - Vengeance - Sweet temptation - Spiritus

ERYNIES

Le gang de la région Parisienne monte sur les planches.
Il nous propose ses morceaux alliant symphonique, chant lyrique, claviers et guitares agressives.
Les compositions sont agréables et prennent bien. En tous cas, le public présent apprécie, malgré quelques légers problèmes de son et un mixe qui ne rend pas vraiment hommage au groupe.
Quoi qu'il en soit, cela n'empêche pas les musiciens de donner le meilleur d'eux même, à l'image de Carole au chant. Un chant cristallin lyrique à la NIGHTWISH étonnant de justesse. Mais la comparaison s'arrête là, le style du groupe étant plus speed métal. Les musiciens tiennent bien la scène, et même s'ils sont parfois un peu statiques, ils n'hésitent pas sur les passages plus énergiques à headbanger à tous vas. Le groupe est techniquement très bons. Une excellente prestation qui donne envie d'en connaitre davantage et surtout, de revoir l'équipe...

Setlist :
Intro - Sandstorm - Last judgement - Envole-toi - Grave issues - Faster than the past - Resilience - Dull routine - Sacrament - In the middle of nowhere - Murky vision - Dark secret - End of me - The real me - Dark forces

ADRANA

Le combo régional entre en piste.
Emmené par Anae, une chanteuse lyrique, le groupe gère bien son affaire, nous proposant son Metal Gothique haut en couleurs et énergique. La frontwoman s'implique pleinement et ne s'en laisse pas compter, menant les troupes et laissant place aux gestuelles théâtrales en corrélation avec la musique.
Son timbre de voix typé "Opéra" est impressionnant. Très aigue, on pourrait croire qu'il peut gêner, mais il n'en est rien. Pour varier, aussi bien le genre que le timbre, un chant "Grunt" masculin vient ponctuer le tout de temps à autres. D'ailleurs, le public présent est conquis et répond aux sollicitations du gang, qui joue quasiment à domicile. Le gang nous gratifie pour la majorité de titres issus de l'album "Perturbatio", son premier album sorti en 2008, ainsi que "The tower of frozen tears", extraite de la démo du même nom sortie en 2006. Une réussite.

Setlist :
Prusias - The lords of the tapestry - Secret gathering - The nymph's corpse - L'Eveil de Markius - Saneday - The tower of frozen tears - The moonchildren (intro) / Mortelle fourberie enfantine - Gabrielus (acoustique) - Ingalrian

KELLS

Les lyonnais prennent possession des lieux et c'est la grande claque dès les premières notes. Il faut dire aussi que le son s'est considérablement amélioré. Le groupe nous propose un Metal puissant et prend possession de la scène comme personne. La voix de Virginie est très limpide, et même si par moment la belle est essoufflée, le plaisir est omniprésent et intense. Il faut dire que les musiciens ne ménagent pas leurs efforts, sautant dans tous les sens, tout comme le public, entrainé dans la fête.
Il ne fait aucuns doutes que le public présent est tout acquis à la cause KELLS. Mais comment en être autrement avec un tel groupe qui donne sur scène sans compter ? Les morceaux du dernier opus du groupe sont à la noce et s'enchainent, prenant une dimension plus grande sur scène... Ce concert, c'est du grand art, tout simplement !

Setlist :
Réminiscences - Avant que tu... - Délivre-moi - Le dictat du silence - In utero - Merveilles - Mes rêves - Ailleurs - Cambodia (Kim Wilde cover) - Le ciel - Sans teint - La sphère - Lueur - Etat d'armes

Alors, malgré quelques légers problèmes de son, pour un premier numéro, ce "Metal Symphonic Quest Festival" est une totale réussite. De quoi s'abreuver, du merchandising, des groupes disponibles. Cette ambiance festive était une véritable joie communicative pour les spectateurs présents. Vivement le prochain numéro... en souhaitant néanmoins qu'il y ai plus de monde !

Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés