Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

CARMYN
"Sophomore"
2018
(Autoproduction)


Discographie

One (2014)
Sophomore (2018)


Revoilà CARMYN, qui avait sorti un premier mini CD "One" en 2014 et qui contenait cinq titres originaux. La chanteuse refait parler d'elle, cette fois avec "Sophomore", un album complet qui contient 10 titres. Il a été enregistré, mixé et masterisé par Cédric Guesdon au DNI Studio à Combs-la-Ville et sort le 13 février 2018.

Mais que signifie donc
Sophomore ? Il s'agit d'une expression anglaise décrivant une seconde action, utilisée pour désigner les étudiants en deuxième année ou comme adjectif pour un second film pour un réalisateur ou un second album pour un musicien. Terme ici plutôt approprié et bien trouvé...

Le style à légèrement évolué comparé au précédent opus. Il se fait plus posé et varié, n'hésitant pas à lorgner vers différents univers. En règle générale il s'agit plutôt d'une musique Big Rock ou AOR, mais avec quelques ambiances Atmosphériques, Classiques, Jazzy ou même Pop Rock selon les chansons.

Comment ne pas vibrer sur l'émotion que dégage "Angel eyes" à la mélodie superbe et au travail magnifique sur les secondes voix et chœurs. Sans oublier l'apport d'instruments orchestraux. L'un de mes titres favoris pour débuter cet opus.

"Rain" est plus swinguant. Le genre de compo diffusé en radio dans les 80's. Guitares saturées se marient à un style plus Big Rock Pop. On peut y déguster un superbe solo de guitares plaintives et s'y délecter du travail de la basse.

Des guitares sèches et une ambiance presque traditionnelle démarrent façon ballade un "Take me home" très particulier, puisqu'il est rapidement changé en un rythme rapide pour un couplet super prenant et énergique. Ces deux ambiances se succèderont régulièrement au fil des minutes. Encore un très bon titre !

"Treat me right" possède quelques aspects Michael Jackson, surtout dans la rythmique et les effets. Quelques intonation Soul se font également entendre. Tout ceci se marie avec un style Big Rock et une ambiance festive et revancharde.

La ballade, superbe par ailleurs, qui débute tout doucettement pour monter en intensité est de rigueur avec "Goodbye". Et il ne fait aucun doute que cet exercice est grandement réussi ici, alors que "Wild thing" sonne plus Pop Rock (Argh ce solo !).

Les guitares saturées sont bien présentes et les soli bien composés et exécutés, avec de ces guitares mélodiques et plaintives comme on aime. Des guitares que l'on retrouve plus agressives tout au long de "Do me when you love me", la chanson surement la plus Rock Metal de l'opus.

Beaucoup de titres commencent tout en douceur, façon ballade et montent peu à peu en puissance ("Angel eyes", "Take me home", "Goodbye", "Shattered ends", "Do me when you love me"). Sans oublier le "Truth" à la fois Jazzy et Rock énervé selon ses passages. Encore un très bon titre

La voix de CARMYN est toujours aussi prenante. Alliant à la fois douceur pour les moments calmes et énergie pour les passages plus énervés. Sa tessiture est toujours juste et pleine d'émotion et de feeling. Elle possède par moments quelques intonations à la Pat Benatar. Une grande chanteuse donc.

Ce "Sophomore" est agréable à l'écoute. Il se fait également plus "tout public" avec des compos taillées pour les radios à succès. L'album est donc moins connoté Metal. Il n'en demeure pas moins qu'il est rafraichissant, porté par une grande voix que celle de CARMYN, qui a elle seule mérite toute votre attention...

Chronique par Duby
Mars 2018


01 - Angel eyes (3:39)
02 - Rain (3:43)
03 - Take me home (3:32)
04 - Treat me right (4:41)
05 - Goodbye (4:10)
06 - Wild thing (4:22)
07 - Shattered ends (4:21)
08 - Do me when you love me (5:15)
09 - Truth (4:19)
10 - Goodbye (Grand Piano version) (Bonus track) (4:32)

Musiciens : Carmyn (Chant), Deri Marinovic (Guitares, Basse), R.U.L (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés