Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

DEADLINE
"Nothing beside remains"
2018
(Bad Reputation)


Discographie

Heading west (2012)
Fire inside (2014)
Nothing beside remains (2018)


Formé en 2007 en région Parisienne, DEADLINE sort en 2012 le MCD "Heading west" contenant trois titres, puis son premier album "Fire inside" en 2014, tout cela entrecoupé de quelques prestations scéniques.

2017 voit un petit changement opéré dans le line up du groupe comparé au précédent opus, puisque Joris Béraud à la guitare est remplacé par Chris Gatter (ex MACISTE).

La bande travaille sur son album suivant "Nothing beside remains", qui sort officiellement le 16 Avril 2018. Il est mixé par Thierry Velly (Totem Studio) et masterisé par Brett Calda Lima (Devin Townsend, Megadeth, Manigance...). Et le résultat est très très bon au niveau du son, chaque piste étant à sa place et la puissance de la batterie étant bien rendue. L'album est habillé d'une pochette à l'ambiance noire.

Au menu, pas mal de morceaux rentre-dedans façon Hard-Rock mélodique comme "Devil's in the details", le très Guns "D.O.C", le swinguant "Fly trap", le rythmé "Nothing beside remains" au refrain imparable, le rapide "Man on a mission" (La tuerie), "Override" (Argh ce riff).

D'autres alternent moments de pur Hard-Rock avec des passages plus tamisés et feutrés limite Big Rock comme "Last shot" ou le Bluesy "Mercenary" par ailleurs très Led Zep.

"
Chaque titre raconte une histoire. Sombre à la manière d'un polar américain, parfois décalée, l'accent est porté sur le règlement de compte avec le monde extérieur, mais également sur la lutte intérieure de l'homme, plus intime et obsessionnelle".

"
L'inspiration vient du quotidien des musiciens mais aussi de personnages de fiction sur le fil du rasoir tels Mickey Donavan de la série Ray Donovan" ("Natural Born Pump"), ou "Man on a mission" sorti tout droit de l'univers de Scorsese.

La légèreté et l'humour sont  aussi de mise, avec notamment cette intro de "Angry destiny" ou l'on peut par ailleurs découvrir CJ du groupe de Punk Rock Canadien CJ SLEEZ.

Le chant de Arnaud Restoueix est toujours aussi bienvenu. Sorte de mélange de Robert Plant (Led Zeppelin), Tom Keifer (Cinderella), David Coverdale (Whitesnake, Deep Purple), Marc Storace (Krokus) ou Axel Rose (Guns 'n Roses, AC/DC).

Le passage ballade est tenu par "Silent tears (November 13)" qui commence tout doucettement avec d'ailleurs un timbre vocal plus traditionnel, avant de monter en intensité et de finir sur une superbe partie instrumentale aux soli de guitares fantastiques et des chœurs magnifiques. Bel hommage aux victimes du Bataclan...

DEADLINE à conservé sa vaste étendue musicale et c'est tant mieux, piochant principalement dans un style Hard-Rock, et y incorporant selon les morceaux quelques aspirations plus seventies, Hard US, Bluesy ou Big Rock, mais toujours dans la cohérence.

Il est inévitable aussi d'évoquer Led Zeppelin ("Mercenary"), Whitesnake ("Natural born pimp") et Guns n' Roses ("D.O.C") tant ils sont prégnants dans la musique de DEADLINE, mais sans en être pour autant une pâle copie, puisque le groupe insuffle à sa musique sa propre étiquette.

Cet opus est également à mon sens plus Hard-Rock que le précédent dans l'énergie ressentie durant son écoute.

Il en ressort au final un album carré et agréable que les fans des précédents opus accueilleront à bras ouverts, et qui saura à l'évidence, drainer de nouveaux adeptes, c'est tout le mal que l'on peut souhaiter au groupe tant DEADLINE, c'est de la balle !

Chronique par Duby
Avril 2018


01 - Devil's in the details (4:23)
02 - D.O.C. (4:28)
03 - Fly trap (5:16)
04 - Nothing beside remains (3:55)
05 - Mercenary (5:35)
06 - Man on a mission (4:03)
07 - Angry destiny (0:34)
08 - Natural born pimp (3:43)
09 - Silent tears (November 13) (5:43)
10 - Last shot (4:28)
11 - Override (4:33)
12 - Sleepless nights (1:43)

Musiciens : Arnaud Restoueix (Chant), Chris Gatter (Guitare), Gabriel Lect (Guitare), Sébastien Debbane (Basse), Fabrice Trovato (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés