Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

EIDON
"Crystalight"
2012
(Autoproduction)


Discographie

Fantasia (2010)
Crystalight (2012)
Stolen time (2017)


Revoilà les Tourangeaux qui, après avoir sorti un premier CD contenant 5 titres en 2010, reviennent en 2012 avec leur nouvel album "Crystalight".

Ce dernier est nettement plus travaillé, plus peaufiné et ceci, dès l'artwork et le livret. Sans oublier la production, ici bien meilleure et qui fait oublier cet aspect "Demo" de la précédente production. Bref, une étape est clairement franchie ici.

D'ailleurs la comparaison est aisée, puisque nous retrouvons sur ce nouvel album quelques titres déjà présentés sur la précédente démo : "Fantasia", "Angel inspiration", "Cender".

L'évolution est donc évidente et c'est un vrai plaisir de réécouter ces titres dans de meilleures conditions. Nous avions à l'époque soulevé l'aspect sonore à améliorer, c'est maintenant chose faite !

Côté compositions, on retrouve tout ce qui fait la force d'EIDON. Les chansons sont toujours charmeuses, bien construites et le chant de Gabrielle toujours harmonieux, cristallin et avec une tessiture étendue et surprenante, passant d'un timbre classique à des aiguës avec une facilité déconcertante.

Le mariage des instruments est au rendez-vous dès le début. "Thunderforce" et "New dawn" nous le prouvent d'entrée sur des tempos appuyés et une énergie Metal bien présente.

Les mélodies sont imparables et peaufinées, accompagnées de guitares tout aussi prenantes. Le synthé et les instrumentalisations ont toujours une part importante dans les compos et sont parfaitement intégrés. L'assise rythmique fourni un travail implacable et porte bien les chansons.

Quelques incartades sont effectuées du côté de l'Orient sur "Skyline", variant la chose sans déconvenues sur quelques notes, reprenant par la suite la mélodie principale et les notes de guitares.

C'est la voix haut perchée que "Exodus" nous est contée. Une compo enjouée, guillerette, festive, avec un aspect presque folk rien que par sa mélodie... et mazette quelle voix ! Des aigus à vous faire péter le service de cristal de grand-mère !

"Night' offline" nous est proposée en mettant plus en avant la sensibilité . Pour la seule et unique fois sur tout l'album, la chanson est délivrée dans la langue de Molière et l'atmosphère qui s'en dégage est dans les tonalités plutôt cool.

Après cette pose de tendresse, la gomme est remise sur les rails avec un "Devil sound" énergique. Encore une fois mélodie et instrumentalité sont parfaitement au point et en osmose totale.

Aucun titre ne se détache vraiment du lot pour la simple et bonne raison qu'ils sont tous excellents. Il se suivent et tous font leur œuvre : "Devil soul", "Night heart passion" ou le somptueux "Panic" ou d'ailleurs par moments le chant de Gabrielle se fait plus hargneux et agressif avec grande réussite. D'ailleurs cet aspect devrait être plus exploité à mon sens...

A la fois douce, sensible, feutrée, énergique, puissante... mélangeant symphonique, métal, et un soupçon de prog (mais vraiment une chtite lichette) la musique de EIDON est très personnelle et possède au moins l'avantage d'être  envoutante et inspirée...

EIDON ne conviendra surement pas aux métalleux les plus durs, mais les amateurs de symphonique, de gothique, ou tout simplement de metal à chanteuse ne resteront surement pas insensibles au groupe.

Chronique par Duby
Août 2017


01 - Intro (2:26)
02 - Thunderforce (4:24)
03 - New dawn (4:55)
04 - Fantasia (4:21)
05 - Skyline (5:08)
06 - Angel inspiration (4:48)
07 - Exodus (4:27)
08 - Night's outline (4:07)
09 - Devil soul (3:38)
10 - Crystal sphere (4:36)
11 - Cender (5:29)
12 - Night heart passion (4:42)
13 - Panic (4:27)
14 - At the end of Exodus (Acoustic Piano) (3:41)

Musiciens : Gabrielle Morche (Chant), Thibault Lemoine (Guitares), Sébastien Gané (Guitares), Cécile Vollet (Claviers), Geoffrey Fourmis (Basse), Damien Morand (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés