Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

METHADOL
"Anger in me"
2010
(Sliptrick records)


Discographie

Methadol (2007)
Anger in me (2010)
Welcome to my world (2016)


Après un premier MCD sorti en 2007, revoilà les toulousains de METHADOL, avec de nombreux changements à la clef.

Tout d'abord, Manu Dal Grande, qui est à l'origine du groupe, tient dorénavant uniquement le chant, ayant laissé tomber la 6 cordes. Le line up a également évolué, avec des départs et de nouvelles arrivées au sein du groupe...

Au niveau du contenant, la pochette est bien pensée et retranscrit parfaitement la musique de la bande.

Au niveau du contenu, "No more words" démarre sur un riff décapant et possède une mélodie et un refrain marquants, sans parler des guitares et soli tueurs.

Nous retrouvons le style particulier de METHADOL, avec son heavy metal plutôt roots mais agréable et inspiré des 80's, appuyé par une excellente production au son très bon... Le son est bien meilleur que la précédente galette.

"Don't you think it's enough" commence façon ballade avant de continuer sur une ambiance résolument plus heavy metal sur un rythme médium. Encore une fois les soli sont de beaux passages, incisifs et aux guitares saturées à souhaits. Ils sont à chaque fois sur chacun des morceaux de véritables moments de plaisir.

"Don't let me down" est très convaincant. Sa ligne mélodique et son refrain aux voix doublées façon GIRLSCHOOL sont une réussite. A noter la présence d'un double chant Masculin/Féminin plutôt sympa et qui demanderait à être plus fouillé à l'avenir.

On change de style avec "Better of life", l'exemple de la ballade qui monte en intensité. Malheureusement le chant de Manu Dal Grande n'est pas vraiment adapté à ce genre d'exercice. Encore un superbe et long solo de guitares à écouter sans modérations et qui clôture le titre.

Le chant de Manu Dal Grande n'est pas vraiment adapté aux parties calmes où ballades. Ainsi "Prophecy", "Better off dead"... en subissent les conséquences.

D'autres morceaux sont moins prenants tels "Haze of hell" (brouillon), "The mirror" (quelconque), à l'instar des "No more words", "Don't tell me lies", "Don't let me down", "Redemption" qui sont à mettre dans le jerrican des réussites. Ce carburant là est des plus inflammable. Belle énergie, belle mélodie... bref, c'est du bon...

Au risque de me répéter, les soli son superbes. Les parties guitares évoquent souvent les maiden des débuts. Les morceaux, même s'ils ne réinventent pas le métal, sont bien composés.

Le seul bémol est pour moi le chant de Manu Dal Grande. Continuellement sur le fil du rasoir et chevrotant, il flirte avec la fausseté. Et pourtant il suffirait d'un petit travail pour arranger cela, d'autant plus que le timbre de la belle est plutôt agréable et énergique, et qu'il s'est grandement amélioré comparativement au premier essai discographique.

Pourtant, malgré cette imperfection, le groupe a évolué par rapport à son dernier album. La musique prodiguée est spontanée et parvient à séduire. Gommez les quelques défauts et METHADOL risquerait bien de faire parler la poudre dans l'avenir. Le groupe en a les moyens.

Chronique par Duby
Février 2011


01 - No more words (3:47)
02 - Haze of hell (4:45)
03 - Don't you think it's enough (5:02)
04 - Don't let me down (3:30)
05 - Better off dead (5:37)
06 - Don't tell me lies (4:48)
07 - Prophecy (5:53)
08 - The mirror (4:38)
09 - Redemption (2:59)
10 - The match (6:37)

Musiciens : Manu Dal Grande (Chant), Ghislaine Duchemin (Chant Chorus), Clément Longuet (Guitare), Stéphane Piovesan (Guitare), Fred Carceller (Basse), John Lacomme (Batterie)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés