Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

OPERADYSE
"Pandemonium"
2013
(Sonic Attack / SPV)


Discographie

Hope era dies (2009)
Pandemonium (2013)


OPERADYSE revient avec son nouvel album "Pandemonium", enregistré fin 2012 au "Drudenhaus Studio" de Nantes. L'album sort le 18 septembre 2013 au Japon (Avalon/Marquee) et le 22 novembre 2013 en Europe (Sonic Attack/SPV) agrémenté d'un artwork de Andreas Zafiratos.

Après son premier MCD de cinq titres "Hope era dies" sorti en 2009, le groupe a connu quelques remises en question suite au départ de certains de ses membres.

De la formation du précédent opus ne subsiste plus que le claviériste Bastien Sablé et le guitariste Damien Marco. Il sont accompagnés de Franck Garcia au chant (Spheric Universe Experience), Stéphane Lambert (Basse) et Emmanuel Colombier (Batterie).

Personnellement j'avais apprécié le chant de Jennifer Lassalle et voir qu'elle a quitté le line-up me laissait perplexe, craignant que son remplaçant ne soit pas vraiment à la hauteur ou ne change radicalement le genre, d'autant plus que le choix a été porté sur un chant masculin.

Mais dès les premières écoutes, cette crainte vole en éclats ! Franck Garcia est excellent et son timbre clair évoluant dans un registre à la Fabio Lione (Vision Divine/Rhapsody) ou Elisa Martin (Dark Moor/Fairyland) colle parfaitement au style OPERADYSE. Très bon choix de remplaçant.

Pour ceux qui auraient succombé au précédent MCD, sachez que l'on retrouve ici les deux titres "Celestial sword" et "Fairies secret garden".

On retrouve également dans les chansons d'OPERADYSE diverses influences telles que Helloween ("Keeper of the flame") ou Rhapsody ("Unfold legend", "Pandemonium"). C'est flagrant sur les  chansons citées, mais tout au long des différentes compos, mélangeant tout cela adroitement tout en y apportant une touche personnelle. Le résultat est plus que convaincant.

Les parties orchestrales sont superbes et en parfaite osmose avec le métal d'OPERADYSE. Les guitares saturées ne sont pas oubliées. Elles nous gratifient toujours de superbes riffs et soli. Comment résister aux twins guitares à la Helloween ("Unfold legend") ou aux mélodies superbes émaillant les différentes compos de la bande !?

Les titres sont en majorité speed ("The path") et parfaitement menés, agrémentés de chœurs, d'orchestrations, ponts, breaks... bref, tout cela est bien maitrisé et procure son pesant de bonheur sans jamais lasser.

Mais il n'y a pas que du speed sur cette galette. "Arkanya" ou "Pandemonium" par exemple sont plus posés, avec un rythme moins soutenu et des ambiances plus variées.

Enfin, on retrouve avec joie quelques apparitions de l'ancienne chanteuse Jennifer sur plusieurs titres comme "The path", "Arkanya" ou "Frozen", sorte d'outro uniquement jouée au chant/piano avec une légère brise orchestrale.

Amateurs de power speed metal symphonique et épique, laissez-vous tenter par OPERADYSE. Il est quasiment sûr que vous apprécierez. Un groupe à soutenir de toute urgence, et que l'on retrouvera surement dans l'avenir. OPERADYSE, c'est la grande classe.

Notez que l'édition Japonaise se voit agrémentée en bonus du titre "My paradise", qui ne figure pas sur l'édition Européenne.

Chronique par Duby
Octobre 2013


01 - Rise (1:41)
02 - Celestial sword (4:57)
03 - Unfold legend (4:02)
04 - Keeper of the flame (3:36)
05 - The path (5:51)
06 - Fairies secret garden (5:06)
07 - Arkanya (4:54)
08 - Pandemonium (6:21)
09 - Nevermore (6:04)
10 - Frozen (2:57)

Musiciens : Franck Garcia (Chant), Damien Marco (Guitares), Stéphane Lambert (Basse), Bastien Sablé (Claviers), Emmanuel Colombier (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés