Menu

Messages
Tous les évènements ICI

Publicité
CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

SQUEALER
"D.F.R."
1987
(Storm)


Discographie

Demo K7 (1983)
Demo K7 (1984)
45 Tours (1984)
Demo K7 (1985)
D.F.R. (1987)
Demo K7 (1987)
Squealer's mark (1989)
This is what the world is about (1991)
Live (1992)


SQUEALER voit le jour en région Nantaise durant l'année 1980. La bande fait de plus en plus parler d'elle sur la scène Metal régionale d'alors.

Après plusieurs démos (1983 et 1984) et un 45 tours (1984), le groupe franchit un palier supplémentaire avec la sortie, en 1987, de son premier album "D.F.R" (comprenez "Drinking, Fucking, Rocking").

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'essai est transformé dès le premier opus ! La bande est parfaitement rodée et les compos qui nous sont ici distillées font merveille.

Le talent de composition de SQUEALER est évident, proposant à chaque fois des mélodies, refrains, soli... fédérateurs... bref, une cohésion sur chacun des morceaux ici proposés.

Difficile d'en détacher un du lot. Ainsi "Power it's me" très connoté Accept, "Lady love, lady bitch" plus swinguant et lorgnant vers un hard US. Les soli y sont splendides et les plans ou clins d'œil à Accept évidents.

D'ailleurs les rapprochements avec les allemands sont également à faire sur le timbre vocal de Pascal Bailly, qui officie dans un registre très Udo, avec des chœurs virils et à reprendre en... chœurs justement...

Tous les tempos y passent : le plutôt lent "Lights of the town", les médiums "Liar", "D.F.R", les speed "F**k the cops" ou "Come back"...

Outre le rapprochement avec les allemands d'Accept, on peut également évoquer Twisted Sister sur certains titres...

Voilà un album bourré de qualités, proposant un Heavy couillu, mélodique, fédérateur et plein de bonnes choses, mais surtout, où chaque titre est un hymne potentiel ("Hate on the wall" est une tuerie de refrain taillé pour la scène).

Cet album, aujourd'hui devenu un incontournable du Metal français, se doit d'être présent dans votre discothèque, d'autant plus qu'il a été réédité en CD en 1998 sur le label Brennus, agrémenté d'une plage multimédia...

Chronique par Duby
Mars 2013


01 - Power it's me (4:39)
02 - Lady love, lady bitch (4:55)
03 - Lights of the town (5:29)
04 - Liar (4:06)
05 - F**k the cops (3:18)
06 - D.F.R. (3:09)
07 - Come back (4:36)
08 - Hate on the wall (4:10)

Musiciens : Pascal Bailly (Chant), Yann Chamberlin (Guitare), Laurent Lachater (Guitare), Jean Marc Delalande (Basse), Roland Girard (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés