Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

VENIN
"La morsure du temps"
2018
(Grumpy Mood Records)


Discographie

Demo K7 (1984)
Demo K7 (1985)
Venin (Maxi 1986)
Venin (LP 2015)
Venin (CD 2015)
Venin (MCD 2017)
La morsure du temps (2018)


Voilà une reformation qui fait plaisir à voir, ou plutôt à entendre, tant les marseillais de VENIN ont marqué leur époque avec un vinyle maxi sorti en 1986. Il faut dire que ce dernier comportait de belles pièces de pur Heavy Metal à la fois hargneux mais non emprunt de mélodies marquantes et addictives. Ce vinyle fait aujourd'hui figure de véritable pièce maitresse du style, recherchée dans son édition d'origine par bien des collectionneurs.

VENIN nous avait donc conforté dans sa reformation de 2015, après quelques concerts réussis et en prenant prudemment la température avec la sortie d'un mini CD de deux titres sorti en 2017.

Rassurés, mais surtout curieux et impatients, c'est avec délectation que nous accueillons ce "La morsure du temps" qui sort en Mars 2018 et qui comporte 9 titres à nous mettre dans les cages à miel. Il a été enregistré aux "
Studios Evertone" à Gignac La Nerthe.

Et cela démarre avec "Trafiquant de Rock", également présent sur le précédent MCD deux titres de 2017.  La voix de Jean-Marc Battini est toujours au top et s'accorde parfaitement au Heavy Metal pur et dur de la bande. Les jalons sont posés avec ce titre à la fois énergique, rapide, et mélodique.

"Guet-apens" enquille sur un tempo plus lent et avec un solo de six-cordes. Cela continue avec une ambiance douce. Harmonies et arpèges sont de rigueur pour un départ en quasi ballade. Guitares plaintives sont de la partie, avant que le tempo ne se fasse plus médium et swinguant et les grattes plus énervées. Ces passages dans la retenue alterneront avec les autres, plus puissants, pour finir en un Hard assumé et abouti.

Ce qui est surprenant avec VENIN, c'est cette faculté à toujours nous trouver des mélodies entêtantes. C'est encore une fois le cas avec le swinguant "La morsure du temps" et ces grattes à la GUNS façon "Sweet child o' mine". Le refrain est tout simplement extra et mélodieux comme il faut. A reprendre aisément en chœur. Une compo qui se termine sur de très beaux soli de gratte.

Car si les mélodies chantées tapent dans le mille, il en est de même avec les guitares, qui proposent toujours le riff qui tue, le soli qui tape ou le gimmick qui marque... en solitaire ou en twins. Et c'est particulièrement vrai avec la tuerie de l'album : "L'instant". Un speed sans concession extra dans tous ces domaines sus cités. Rien a rajouter.

Après cette déculottée, ca enquille sur "La nuit des fous". Autre tuerie au riff acéré, avec un petit côté Hard US pas déplaisant, puis "La faute aux souvenirs" sorte de mélange de Judas Priest et Accept ou "Les tourments" au refrain prégnant.

Aucun titre n'est à jeter. Même la ballade "Souviens toi de moi" ou "La raison du plus fou" qui clôture l'album sont des réussites. Allez, pour pinailler un petit peu, un titre speed en plus aurait été la bienvenue, mais cela n'entache en rien mon enthousiasme au sujet de cet album. Une réussite de bout en bout.

Fans de Judas Priest, Tokyo Blade, Accept... et autres groupes de Heavy à la fois aiguisés avec de belles mélodies, ou tout simplement fans des eighties, n'hésitez pas un seul instant sur ce "La morsure du temps". Une véritable bombe de Hard/Heavy Metal inspiré.

30 ans avant que VENIN ne nous propose ce véritable premier album ! Ca valait la peine d'attendre tant ce qu'il contient est excellent de bout en bout. Un petit bijou. Un retour plus que réussi pour VENIN. Maintenant, s'il vous plaît m'sieurs/dame, présentez-nous son petit frère plus rapidement...

Chronique par Duby
Avril 2018


01 - Trafiquant de Rock (5:24)
02 - Guet-apens (5:19)
03 - La morsure du temps (5:00)
04 - L’instant (5:02)
05 - La nuit des fous (5:07)
06 - La faute aux souvenirs (5:14)
07 - Les tourments (7:10)
08 - Souviens toi de moi (5:14)
09 - La raison du plus fou (3:40)

Musiciens : Jean-Marc Battini (Chant/Guitares), Fabrice "Boule" Baud (Guitares/Chœurs), Fabienne Perrio (Basse/Chœurs), Vincent Boetto (Batterie/Chœurs)



Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés