Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

DAMOCLES

 

BIOGRAPHIE


DAMOCLES est un groupe qui voit le jour en Normandie, à Caen plus précisément.

En Mai 1983, Jean-Louis Lebouc (Guitare) et Thierry Lerouvillois (Basse), décident de contacter Pascal Gabriel (Batterie) afin de fonder un groupe. DAMOCLES est né.

Au mois de Juin, soit un mois après, Pascal rejoint le groupe au poste de chanteur.

Les fans des alentours assistent de plus en plus nombreux à leurs répétitions.

Le groupe change alors de chanteur en la personne de Franck Fountas qui prend le micro. Ce dernier officiait au sein du groupe TROLL.

En Septembre 1983, une cassette audio est réalisée dans un studio 4 pistes. Cette dernière contient deux titres : "Vierge damnée" et "Cimetière du diable". Elle permet au groupe de démarcher les radios et de se faire connaître dans la France entière.

Le style du combo est sans concession : du heavy métal bien bourru aux guitares acérées, avec un chant hargneux et agressif, qui colle parfaitement aux compositions bien emmenées.

Les répétitions continuent, puis le groupe se produit en concert en Normandie et en Bretagne, notamment.

Novembre 1983 voit la sortie d'un 45 tours deux titres "L'île aux diamants" et "Loch-ness monster". Ce disque est autoproduit. Il est enregistré en 16 pistes au studio Egide et mixé par Gilles Petit.

Ce 45 tours est diffusé sur les radios régionales, radios libres et également grandes ondes, telles que RTL. Il est également chroniqué dans Metal Attack N° 6.

Cette galette est aujourd'hui très recherchée.

Sur scène, le groupe impressionne par son professionnalisme et son énergie.

Plusieurs concerts suivront, dont une première partie de SATAN JOKERS.

Mais des problèmes internes surviennent et Jean-Louis fini par rester le seul survivant de la formation originale. Outre Jean-Louis Lebouc (Guitare), le groupe est alors recomposé avec du chanteur anglais Steve Marshall (Chant - ex FLYER GRIK), Christophe Brisset (Basse) et Christophe Delobel (Batterie).

D'autres changements de personnel se réaliseront par la suite, Steve Marshall combinant son chant avec le poste de bassiste et Christian rejoignant le groupe à la batterie.

Une cassette demo est enregistrée, avec les morceaux "Living in a dream", "Sweet dream".

En 1987, le groupe reçoit le soutiens de Philippe Eberle aux claviers, durant un court laps de temps, puis redeviendra un trio, se produisant en live à plusieurs occasions, dont les 24 heures du Mans.

1988 verra la triste fin du groupe, se dernier se séparant... pour notre grand malheur !

En Novembre 2008, un 33 tours vinyle regroupant les deux titres du 45 tours, ainsi que des inédits et des morceaux live sort par l'intermédiaire de Peter Daub et son label "Les fils du Métal". Ce LP est édité à 500 exemplaires numérotés à la main et contient un livret reprenant le press-book de l'époque.

 

DISCOGRAPHIE

Demo
Septembre 1983

Vierge damnée
Cimetière du diable
Line up : Pascal (Batterie), Franck (Chant), Thierry (Basse), Jean-Louis (Guitare)
La première démo du groupe, qui lui a permis de se faire connaître des magazines et des radios.

45 Tours
Novembre 1983


Face/Dos
L'île aux diamants (2:45)
Loch-ness monster (4:40)
Line up : Pascal (Batterie), Franck (Chant), Thierry (Basse), Jean-Louis (Guitare)
Ce 45 tours, très recherché aujourd'hui, contient deux titres très agressifs, représentatifs des compositions de Damocles.

Demo

Living in a dream
Sweet dream
Line up : Steve Marshall (Chant) + ?
Un tournant dans la vie du groupe... de par l'adoption du chant anglais et le changement de chanteur. Aucune autre production ne sera connue par la suite...

33 Tours
2008


Face/Dos
Vierge damnée (Demo Septembre 1983)
Antéchrist (Demo Septembre 1983)
Cimetière du diable (Démo Septembre 1983)
Loch-ness monster (45 tours)
L'île aux diamants (45 tours)
Chevalier de l'apocalypse (Live 1984)
Evil dead (Live 1984)
Métamorphose (Live 1984)
Créature de rêve (Live 1984)
Le monastère de l'enfer (Live 1984)
Line up : -
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site.

Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés