Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

CHRONIQUES

 

# - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - COMPILES

LONEWOLF CORP.
"Iron & steel"
2013
(Autoproduction)


Discographie

Red line (1997)
See you in hell (1999)
Choose your hell (2005)
Iron & steel (2013)
Forged in Metal (2015)
Hellfire (2017)


Le dernier opus de LONEWOLF CORP "Choose your hell" date de 2005. C'est donc près de 8 ans après que le groupe refait parler de lui, puisqu'il revient en début d'année 2013 avec la sortie de son second album "Iron & steel"... qui surprend tout son monde pour la simple et bonne raison qu'on ne l'attendait pas.

Les affaires commencent sur un "Metal heroes Rock legends" fédérateur. Son tempo médium est porté par un refrain marquant et surtout, quelques riffs de pointures que vous reconnaîtrez entre toutes. Une très bonne idée qui appuie encore plus le thème de la compo.

Le ton se durcit quelque peu sur un "Rock the world" qui accélère le tempo, avec toujours une bonne mélodie, un refrain accrocheur et les chœurs bienvenus des autres musiciens.

"The hammer" pour sa part est pour le moins répétitif et ne parvient pas vraiment à me faire décoller. Il en est de même avec d'autres compos telles "The last heroes of the world", qui me semble un peu décousue et manquant de mélodie marquante.

A l'inverse d'un "Iron & steel" qui possède pour lui tout l'attirail du parfait titre Speed Metal. Energique et emprunt de bonnes mélodies, même si par moments il semble un peu brouillon.

Le style musical du groupe oscille entre un Hard lourd à la Black Sabbath et un Heavy teigneux à la Judas Priest.

L'apport de quelques légers synthés peuvent également apporter un côté plus mélodieux et sirupeux. C'est le cas sur "Between sun and night", qui souffre néanmoins du manque de moments forts ou marquants.

Le chant de Luc Epaulard n'a pas changé comparé au précédent album. Il peut sembler un peu limité en tessiture et en variations de chant, mais si l'on passe les premières écoutes, ça passe comme lettre à la poste.

Le groupe s'éloigne également de son influence Krokus présente sur le précédent album et qui a ici totalement disparue.

A l'exception de "Metal heroes Rock legends","Rock the world", "Long live the king", "Let the fire burn" ou "Road to hell", qui sont plutôt fédérateurs, les autres titres passent mais ne possèdent pas la petite flamme qui fait toute la différence. En gros, on n'en retient pas grand chose et pourtant LONEWOLF CORP démontre de réelles possibilités et est capable de belles choses, on le sait...

"I walk alone" possède un petit côté Pop ou Queen pas désagréable, si ce n'était quelques (très légères) faussetées qui gâchent un peu la fête. Dommage car cette compo qui varie la donne, aurait pût faire la différence...

J'émettrais donc un bémol quant à cette galette qui me laisse sur ma faim et le cul entre deux chaises. Elle peut aussi bien vous régaler que vous décevoir... Je vous conseille donc d'écouter avant d'acheter... Dommage car le potentiel est évident...

Chronique par Duby
Avril 2018


01 - Metal heroes Rock legends (4:46)
02 - Rock the world (4:17)
03 - The hammer (4:06)
04 - Iron and steel (5:21)
05 - The last heroes of the world (4:48)
06 - Devil’s party (4:28)
07 - Back in the lights (3:16)
08 - Between sun and night (6:20)
09 - The hunter (3:29)
10 - Long live the king (5:25)
11 - Let the fire burn (2:51)
12 - Road to hell (3:42)
13 - I walk alone (4:20)

Musiciens : Luc Epaulard (Chant/Guitare), Thierry Valot (Guitare), Philippe Joubert (Basse), Philippe Leclercq (Batterie)




Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés