Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

HIGH POWER

 

BIOGRAPHIE

HIGH POWER est un groupe originaire de Bordeaux. Il est formé en 1978 par Eric Pouey (Guitare) et Thierry Sorondo (Guitare), qui seront rejoints plus tard par Patrick Malbos (ex DCA - Batterie) et François Gauthier (Basse).

Ce dernier ne fit pas long feu et ne resta que 6 mois dans le groupe. D'autres lui succédèrent, dont Philippe Levallois (ex DCA), jusqu'à l'arrivée définitive de Jean-Michel Dietsch.

Nous sommes alors en 1980 et la composition du groupe est donc la suivante : Eric Pouey (Guitare, Chant) et Thierry Sorondo (Guitare, Backing vocaux), Patrick Malbos (Batterie), Jean-Michel Dietsch (Basse).

Néanmoins, Eric Pouey, qui occupe le poste de guitariste et de chanteur, souhaite se consacrer uniquement et pleinement à la guitare et laisser de côté le chant.

En Janvier 1981, Georges Moreau rejoint donc le groupe à ce poste de chanteur. Le problème est donc réglé, mais ne satisfait par vraiment les membres du groupe.

Le groupe décroche alors la première partie de SAXON en mars 1981. Quinze jours avant la date fatidique du concert, une permutation est effectuée entre Georges Moreau (qui se retrouve batteur) et Patrick Malbos (qui se retrouve chanteur).

Cette formule de groupe s'avère particulièrement efficace.

HIGH POWER présente un spectacle encore imparfait techniquement (et pour cause), mais suffisamment percutant pour susciter l'enthousiasme du public présent.

Les concerts se suivent et le groupe peaufine sa prestation, confirmant une réputation de groupe de scène. Agressivité, look, jeu de scène provocant, à la fois travaillé et spontané... tous ces éléments déclenchent la frénésie du public, notamment à Paris au Golf Drouot, où le groupe gagne l'un des derniers tremplins avant sa fermeture (Décembre 1981).

Devant une telle débauche d'énergie et une telle reconnaissance, le groupe commence à intéresser...

Début 1983. MADRIGAL, une nouvelle maison de production et de distribution de disques française signe enfin HIGH POWER. Le groupe entre au studio Carat de Bordeaux en Août 1983.

Les huit morceaux devant figurer sur l'album prévu sont enregistrés et mixés en un mois. La presse affiche le groupe dans ses colonnes (Voir Enfer Magazine N°06 d'Octobre 1983).

Dès sa sortie de studio, le groupe fait la première partie de MOTÖRHEAD (Voir Pub) à Bordeaux, Toulouse et Rodez (Critique concerts dans Enfer Magazine N°07 de Novembre 1983).

L'album sort en novembre 1983 sur ce nouveau label créé par MADRIGAL : DEVIL'S RECORDS.

HIGH POWER est le premier groupe à signer sur ce label... bien d'autres suivront par la suite...

L'album est accueilli unanimement par la presse (Voir Enfer Magazine N°08 et Metal Attack N°04 de Janvier 1984).

Le 9 Juin 1984, le groupe se produit au festival de Hard-Rock français de Brétigny sur Orge.

Le 29 Août 1984, le groupe fait l'ouverture du "Breaking Sound Festival" au Bourget. Il se produit au côté de monstres tels que OZZY OSBOURNE, GARY MOORE, DIO, BLUE OYSTER CULT.

En Octobre 1984, HIGH POWER effectue la première partie de WARNING sur une tournée qui devait durer 1 mois et qui, pour des raisons d'organisation, ne compta que sept dates : Montpellier, Pau, Toulouse, Bordeaux, Limoge, Clermont-Ferrand, Lyon.

Finalement, en Août 1985, le guitariste rythmique Thierry Sorondo quitte le groupe. Il est remplacé par Alain Pavon à ce même poste.

HIGH POWER part alors à Cologne, en Allemagne, pour enregistrer son second album. Ce dernier s'effectuera au studio DIERKS, bien connu de SCORPIONS et ACCEPT.

C'est alors que les problèmes financiers surviennent. Malgré ces derniers, le groupe termine néanmoins l'enregistrement puis retourne en France. Ils mettent alors pratiquement trois ans pour racheter les bandes au studio et à finaliser l’album à Paris, avec le label SYDNEY PRODUCTIONS.

En 1986, l'album "Les violons de satan" sort finalement après bien des péripéties.

Il est également extrêmement bien accueilli par les médias.

En fin de cette même année, Georges Moreau quitte également le groupe. Il est remplacé par Stéphane Desplat (ex MORT-FINE).

Le groupe continue de se produire en concerts, avec toujours la même fougue et le jeu scénique qui à fait en partie son succès.

HIGH POWER se sépara fin 1987, après les départs successifs d'Alain Pavon et d'Eric Pouey.

En 1998, le premier album du groupe ressortira en CD sur le label BRENNUS.

Cette même année, deux morceaux figureront également sur la compilation "Revolution Hard-Rock", parue chez Axe Killer.

En 1999 sur le label "Brennus", un album "Live 84/87" inédit verra le jour, tout comme en Juillet 2015 sur le label Grec "No Remorse Records", qui verra la réédition à 500 exemplaires et pour la première fois en CD, de l'album "Les violons de satan", avec titres bonus.

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

Le chanteur Patrick Malbos est malheureusement décédé le 24 Octobre 1991.

Le batteur Georges Moreau sortira une démo en Août 1987 contenant deux titres : "Liberté" et  "Donnez-moi", sous le nom de JOJO. Il nous a quittés le 15 Septembre 2005 suite à un infarctus.

Thierry Sorondo jouera au sein de RED ROAD CROSSING.

Jean-Michel Dietsch fera partie des rangs de FINE. Il deviendra ingénieur du son. Il sortira en 2007 sur le label Brennus un album avec le groupe ESTIL.

Stéphane Desplat intègrera les rangs de SILVER SWORD.


DISCOGRAPHIE

Demo
1983

Casse-toi (5'09)
Ode à la vie (4'07)
L'ange au regard noir (3'51)
Offrande charnelle (8'32)
Cauchemar (5'01)
Comme un damné (8'17)
Line up : -
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

LP "High Power"
1983


Face

Casse-toi (4'25)
Ode à la vie (3'52)
L'ange au regard noir (3'52)
Offrande charnelle (8'31)
Cauchemar (3'50)
Alcool (3'50)
Comme un damné (8'42)
N'oublie pas (3'52)
Line up : Eric Pouey (Guitare), Thierry Sorondo (Guitare), Patrick Malbos (Chant), Jean-Michel Dietsch (Basse), Georges Moreau (Batterie)
Chronique ICI

LP "les violons de satan"
1986


Face / Dos

Avocat (4'49)
Sous l'oeil du cobra (3'07)
Le dernier assaut (6'32)
Rebelle (3'56)
Heavy-Rock (3'57)
Par le sang et l'acier (4'52)
Les violons de satan (8'03)
Line up : Eric Pouey (Guitare), Alain Pavon (Guitare), Patrick Malbos (Chant), Jean-Michel Dietsch (Basse), Georges Moreau (Batterie)
Chronique ICI

Compilation "Révolution Hard-Rock"
1998


Face

HIGH POWER : Heavy Rock - Ode à la vie

Parmi les figures emblématiques de l'époque : TRUST, WARNING, OCEAN, H-BOMB, VULCAIN, SATAN JOKERS, ADX, BLASPHEME, DYGITALS, FISC, MYSTERY BLUE, HIGHLAND QUEEN, SQUARE, VOODOO CHILD, SORTILEGE, LAWLESSNESS, PRESENCE, SHAKIN' STREET, KILLERS, TITAN, ATTENTAT ROCK, SQUEALER.

Line up : Voir LP précédents.
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

CD "Live 84/87"
1999


Face / Dos

Avocat (4'48)
Sous l'oeil du cobra (3'53)
Heavy Rock (4'48)
Rebelle (4'58)
Instrumenbal (4'22)
Medley (9'43)
Le rescapé (2'37)
L'ange au regard noir (3'55)
Offrande charnelle (9'59)
Heavy Rock (Bonus remix) (3'57)
Sous l'oeil du cobra (Bonus remix) (3'07)
Rebelle (Bonus remix) (3'53)
Line up : ?
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

Compilation "Bordeaux Rock 1977/1987"
200x

Double compilation de 44 titres retraçant les années folles du rock Girondin de 1977 à 1987.

HIGH POWER : "Casse-toi" parmi d'autres artistes (pas spécialement hard-rock) :

Art-314, Baby Boom, Les Beach Lovers, Bolton, Boosters, Les Cons, Control, Les Corbeaux Du Reichstag, Dépression, Electrochoc, Flying Badgers, Gamine, Hangar 21, Philippe Jolly, Kick, Lenny Lafargue, Les Lucky Monkeys, Le Mix, Nightshift, Noir Désir, The Owls, Parfum De Femme, Poupée Cassée, Réverbère, Rotten Roll, Patrick Scarzello, Scurs, Spina Bifida, Les Stagiaires, Stalag, Les Standards, Steel Angel, Stilettos, Stillers, Sto, Strychnine, Les Suspects, Takenoko, Tapage, Nocturne, Wet Furs, Absinthe (Bonus), Salty Dog (Bonus), Tony March (Bonus)

Line up : Eric Pouey (Guitare), Thierry Sorondo (Guitare), Patrick Malbos (Chant), Jean-Michel Dietsch (Basse), Georges Moreau (Batterie)
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

CD "Les violons de satan"
2015

Avocat
Sous l'oeil du cobra
Le dernier assaut
Rebelle
Heavy-Rock
Par le sang et l'acier
Les violons de satan
Demo Bonus :
Hard-Rock dans la ville
Par le sang et l'acier
Pour un Dieu qui s'ennuie
Le dernier assaut
Les violons de satan
Les putois
Line up : ?
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés