Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

EL LOCO

 

BIOGRAPHIE

EL LOCO est un groupe originaire de Bressuire, dans les Deux-Sèvres, et qui voit le jour en Mars 1988.

En Décembre 1989, la formation Bocaine obtient le 2ème prix au festival des musiques jumelées de La-Roche-sur-Yon, ce qui lui permet de remporter un chèque qui l'aidera à enregistrer son futur 45 tours.

Cela leur permet également de faire la connaissance du manager d'un groupe Belge, participant également à cette manifestation. Ce manager leur proposera de faire une date à Bruxelles quelques semaines plus tard...

Le combo se produit en de nombreux concerts, dont une première partie du groupe ELECTRIC SUICIDE dans un bar à Bressuire en 1990, ainsi que la première partie du groupe américain LADIES THING THE BLUE à Bruxelles, en Belgique... entre autres... le groupe n'hésitant pas à jouer plusieurs fois par semaine...

Entre deux concerts et une répète dans la ferme, les quatre s'attèlent à un projet bien ambitieux : sortir un premier disque.

Il sera enregistré au studio "Alienor d'Aguitaine" à Poitiers et pressé à Bordeaux à mille exemplaires.

Le combo est alors composé de Olivier Arboireau (Chant/Guitare), Christian Massé (Basse - ex M'ROAD), Philippe Morille (Batterie), Roch Touzé (Guitare).

La galette sort en Juillet 1990 et renferme deux titres chantés en français.

 "Cité noire" fait un descriptif décapant des HLM, alors que "El Loco" nous conte l'histoire d'un fou, reprenant en passant (et en hommage), quelques paroles de SORTILEGE, dont le gang est amateur. Ces deux titres sont dans la veine d'un OCEAN, TRUST, VOIE DE FAIT ou WARNING...

La critique de la presse locale est élogieuse et se fait l'écho de la sortie du 45 tours, distribué par le groupe lui-même, avec les moyens du bord.

EL LOCO possède alors un répertoire d'une douzaine de compositions chantées en français, telle "Urgence", la chanson fétiche du groupe,  qui traite de racisme. EL LOCO puise également son inspiration chez les STOOGES, SEX PISTOLS et ROSE TATOO, proposant un Rock burné qui tâche.

En Octobre 1990, Sébastien Roy (Guitare) entre dans les rangs du combo, en remplacement de Roch Touzé.

L'arrivée de Sébastien Roy procure au groupe un style plus "Heavy" grâce à sa technique très approfondie. Les anciens morceaux sont retravaillés et de nouvelles créations sont composées.

EL LOCO possède de nombreux titres tels que "Pussycat", "Rebelle", "Loser", "Rock n' roll whisky", "Les yeux de Laura"... et joue également quelques reprises connues telles "Knockin' on Heaven's Door" (Bob Dylan) ou "Jumping Jack Flash" (Rolling Stones)...

Après de nombreuses répétitions, EL LOCO entame une série de concerts, avant de partir en Août 1991 pour une tournée en Roumanie avec BURMS (autre groupe de Bressuire). Au programme, 6 dates dont un concert à Hodac. Les deux groupes se produisent gratuitement.

De retour de cette mini tournée au pays des Carpates, et alors que les choses s'annoncent sous de bons hospices, EL LOCO se sépare.

Certains des membres de BURMS et EL LOCO se regroupant alors pour former BUTCHER FAST EDDY, mais cela, c'est une autre histoire...

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

Olivier Arboireau (Chant/Guitare) et Sébastien Roy (Guitare) feront partie des BUTCHER FAST EDDY.

Philippe Morille partira former un groupe du nom de "LEÏSCENE DURHÂ" qui sortira notamment  un album CD.

Christian Massé formera le groupe SPLEEN, avec notamment d'anciens membres de M'ROAD.

Les trois compères (Olivier, Christian et Philippe) se retrouveront en 2000 pour monter un groupe de reprises de standards de Hard-Rock des années 70 et 80, sous le nom de "ULTIME RAZZIA AND THE BIG BOLLOCKS" avec dans ses rangs deux anciens membres de BURMS : Valérie et Laurent Fiévre.


DISCOGRAPHIE

45 Tours
1990


Face / Dos

Cité noire
El Loco
Line up : Olivier Arboireau (Chant/Guitare), Philippe Morille (Batterie), Christian Massé (Basse), Roch Touzé (Guitare)
Chronique ICI

Demo
1990

Pussycat
Rebelle
Loser
Rock n' roll Wisky
Knokin heaven door
Anthologie
Les yeux de laura
El loco
Jumpin jack flash
Line up : Olivier Arboireau (Chant/Guitare), Philippe Morille (Batterie), Christian Massé (Basse), Sébastien Roy (Guitare)
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés