Menu


Messages

Tous les évènements ICI

Publicité

FISC

 

BIOGRAPHIE

Originaire de Metz, le groupe FISC se forme en 1981.

Dès le début, le groupe décide de s’orienter sur une carrière internationale, sans non plus se faire trop d’illusions, sachant combien il est difficile pour un groupe français de percer sur le marché européen.

Mais il était dit que le groupe ne s’avouerait pas vaincu d’avance.

En 1982, une démo 3 titres sort en première production, afin de démarcher et de faire connaître le groupe. A noter que cette démo comporte le morceau "Rêve pas trop", qui sera présent en anglais "Don't dream to much" sur le futur premier album...

Donc comme certains groupes français de l’époque (H-BOMB, SORTILÈGE), FISC passe par un label étranger pour sortir sont premier album.

C’est pour le compte de Mausoleum Records, que FISC enregistre « Tracker » en juillet 1984 au Linster Studio au Luxembourg. Le groupe est alors composé des guitaristes Alain Aimé et Jean-Michel Mauffray, du bassiste Pierre Bechet, du batteur Dominique Henri et du chanteur André Balzer.

Les critiques ne sont pas très enthousiastes (Enfer Magazine). Malheureusement, une distribution en tant qu’import sur le marché français, réduit sensiblement les chances de vente à cause d'un prix élevé.

Afin de palier à ce problème, FISC signe en septembre 1985 avec New Records, un tout jeune label français, un contrat de distribution pour l’hexagone.

Le second album, enregistré d’août à septembre 1985 dans le même studio que le premier, voit l’arrivée d’Alain Duva au chant, en lieu et place d’André Balzer. « Break out » voit le jour à la fin de l’année 1985. Les magazines de l’époque voient en ce deuxième album, une formation française capable de rivaliser avec les productions européennes.

Sitôt l’album sorti, FISC s’engage dans une tournée d’une trentaine de dates, à travers toutes la France. Le concert en première partie de DEF LEPPARD à Metz reste le point culminant de cette tournée.

Le groupe entreprend également plusieurs dates en Allemagne, Hollande et Belgique. La capitale n’est pas non plus oubliée. FISC y donne de nombreux show-cases et séances de dédicaces, dans divers magasins parisiens.

Nous sommes à la fin de l’année 1986. Alain Duva le chanteur, ne se retrouve plus dans ce que fait FISC, qu'il décide de quitter, proposant néanmoins de rester jusqu’à l’album prévu et d’assurer les concerts.

Mais le remplaçant est rapidement trouvé.

C’est au Luxembourg, que nos messins dénichent la perle rare. Jimmy Martin est né au Luxembourg, mais à vécu pendant un certain temps à Los Angeles. Il se formera à la rude école californienne, avant de revenir au Luxembourg pour y fonder BLACKOUT. C’est avec ce groupe que FISC le découvre, et le recrute peu de temps après.

FISC retourne en studio de janvier à février 1987 au Luxembourg, toujours dans les fameux Linster Studio. L’album intitulé « Too hot for love » sort quelque mois après. Les critiques sont élogieuses, et la production proche des combos américains et anglais impressionne.

FISC s’engage dans une tournée avec DEMON EYES et PRESENCE. Malheureusement, celle-ci est stoppée après seulement quelques concerts, suite à un organisateur manquant sérieusement de professionnalisme...

A la fin de la même année, FISC signe un contrat de distribution pour le monde entier avec GWR, le label de MOTORHEAD. Celui-ci se charge de signer le groupe sur d’autres compagnies, pour chaque pays concerné (Japon, Angleterre, Etats-Unis, Australie, etc…). FISC se retrouve d’un coup propulsé fer de lance du hard rock tricolore.

Nous sommes au début de l’année 1988. Le groupe pense sérieusement à s’attaquer au marché américain. Jean-Patrick Fillet (le responsable de New Records, la maison de disque de FISC) part pour Los Angeles afin de préparer le terrain.

Il fait écouter l’album « Too hot for love » à plusieurs boites de management. C’est finalement la société Hoey Management, basée à Los Angeles, qui signe le groupe. Paul Fishkin, alors manager de FLEETWOOD MAC et dont l’un de ses premiers groupes n’était rien de moins que LED ZEPPELIN, était à la recherche d’un groupe européen.

FISC passe deux mois en Californie pour l’enregistrement de l'album suivant. Celui-ci se déroule dans plusieurs studios : Los Angeles et San Diego ainsi qu’à Hollywood pour le mixage.

Le nouvel album, « Handle with care » sort à la fin de l’année 1988. Et grande première pour un groupe français, la distribution pour les Etats Unis, l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et le Japon, est assurée par le célèbre label Atlantic. Les magazines encensent l’album dès sa sortie.

Malheureusement, le départ du chanteur Jimmy Martin entraîne définitivement la fin du groupe.

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

Alain Aimé (Guitare) continuera sa route en solo, en sortant un album instrumental. Il participera également au groupe ULTIMATE puis à un trio : LES CORRUPTIBLES. Il participera à un spectacle cosmopolite et déjanté "Quai des brumes". Il sera également professeur de guitare.

Le chanteur Jimmy Martin enregistrera un album solo quelques années plus tard. Il a aussi participé au concours de l'Eurovision 1993 avec un titre co-écrit avec Jean-Michel Mauffray. Il deviendra instituteur.

Jean-Michel Maufray (Guitare) aura son propre studio d'enregistrement à Metz.

Dominique Henry (Batterie) continuera sa voie professionnelle d'ébéniste.

Alain Duva fera carrière dans le Jazz et le Blues jusqu'en 1999. Il créera ensuite un répertoire passant par la musique traditionnelle, celtique, médiévale... Jouera de plusieurs instruments tels accordéon, cornemuse, banjo, ukulélé, bouzouki, vielle à roue, percussions. Il voyagera sur de vieux bateaux de rivières et de mer et composera sur la vie des marins et à bord. Il participera à des festivals de musiques trad et des reconstitutions historiques de la vie des pirates à bord de bateaux reconstitués historiquement. Il formera MOR BRAZ, un trio jouant ses compos avec un son métal.

Pierre Bechet (Basse) retournera aux USA ou il s'installera.


DISCOGRAPHIE

Demo
1982

Danger
Sad girl
Rêve pas trop
Line up : ?
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

LP "Tracker"
1984


Face

Tracker
Danger
Running with the devil
Don't dream too much
Sad girl
Midnight killer
Hungry for blood
Rock'n'Roll
Teaser woman
Line up : André Balzer (Chant), Alain Aimé (Guitare), Jean-Michel Maufray (Guitare), Pierre Bechet (Basse), Dominique Henry (Batterie)
Chronique ICI

LP "Breakout"
1985


Face

Running through the night
Night of the beast
Fire eyes lady
Searchin' danger
Breakout
Rock me till' the night
Wild child
Across a crowded room
TNT
Line up : Alain Duva (Chant), Alain Aimé (Guitare), Jean-Michel Maufray (Guitare), Pierre Bechet (Basse), Dominique Henry (Batterie)
Chronique ICI

45 Tours "Waiting for you"
1987


Face/Dos

Waiting for you
Tokyo nights
Line up : Jimmy Martin (Chant), Alain Aimé (Guitare), Jean-Michel Maufray (Guitare), Pierre Bechet (Basse), Dominique Henry (Batterie)
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

LP "Too hot for love"
1987


Face

Too hot for love
Tokyo nights
Keep on runnin'
Rock the night away
Pay the price
No place in hell
Keep your eyes up
Waiting for you
Girls will be girls
Angels call
Line up : Jimmy Martin (Chant), Alain Aimé (Guitare), Jean-Michel Maufray (Guitare), Pierre Bechet (Basse), Dominique Henry (Batterie)
Chronique ICI

45 Tours "Hold your head up"
1988


Face/Dos

Hold your head up
Handle with care
Line up : Jimmy Martin (Chant), Alain Aimé (Guitare), Jean-Michel Maufray (Guitare), Pierre Bechet (Basse), Dominique Henry (Batterie)
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

LP "Handle with care"
1988


Face

Come run riot
Live it up
Won't let you go
Love under attack
Love fight
Handle with care
Hold your head up
Got to beat the clock
Speed limit 55
Let me leave
Line up : Jimmy Martin (Chant), Alain Aimé (Guitare), Jean-Michel Maufray (Guitare), Pierre Bechet (Basse), Dominique Henry (Batterie)
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

Compilation "Révolution Hard-Rock"
1998


Face

FISC : Rock me till' the night

Parmi les figures emblématiques de l'époque : TRUST, WARNING, OCEAN, H-BOMB, VULCAIN, SATAN JOKERS, ADX, HIGH POWER, DYGITALS, SORTILÈGE, MYSTERY BLUE, HIGHLAND QUEEN, SQUARE, VOODOO CHILD, LAWLESSNESS, PRESENCE, SHAKIN' STREET, KILLERS, BLASPHEME, TITAN, ATTENTAT ROCK, SQUEALER.

Line up : ?
Critique à venir... Vous êtes prêt à faire cette critique ? Écrivez au site

Haut de page


Copyrights France Metal Museum - Tous droits réservés